Cet article date de plus de deux ans.

Virginie Despentes honorée du prix de la Bibliothèque nationale de France pour l'ensemble de son oeuvre

La romancière Virginie Despentes, auteure notamment de la trilogie à succès "Vernon Subutex", a reçu jeudi le prestigieux prix de la Bibliothèque nationale de France (BnF)

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Virginie Despentes à l'occasion du 23eme prix Goncourt des lyceens en octobre 2010. (SIMON ISABELLE/SIPA)

Virginie Despentes, 49 ans, est la première femme auteure de fiction, à recevoir cette récompense qui, dans le passé, a récompensé des écrivains comme Patrick Modiano, Michel Houellebecq, Jean Echenoz ou encore l'historienne Mona Ozouf ou l'helléniste Paul Veyne.


"Virginie Despentes est avant tout l'inventrice d'une langue puissante et poétique, à travers laquelle le mot, son rythme, donnent corps à un art jouissif de la narration. Cette année, le choix du jury de la BnF fait écho avec bonheur à une écriture forte qui nous touche en profondeur", avait estimé la directrice de la BnF, Laurence Engel, lors de l'annonce de ce prix en avril.

Récompensée pour l'ensemble de son oeuvre

Écrivaine et cinéaste, Virginie Despentes a publié son premier roman, Baise-moi, en 1994. Elle a reçu le prix Renaudot en 2010 pour Apocalypse bébé et, en 2015, le prix Anaïs Nin, le prix Landerneau et le prix de la Coupole pour le premier volet de Vernon Subutex adapté récemment en série pour la télévision. Au cinéma, elle a co-adapté Baise-moi avec la réalisatrice Coralie Trinh Thi et s'est chargée elle-même de la réalisation de By Bye Blondie d'après son roman éponyme.


Le prix doté de 10.000 euros et qui consacre depuis 2009 un auteur vivant de langue française pour l'ensemble de son oeuvre, doit être remis à la romancière, membre de l'académie Goncourt depuis 2016, dans la soirée à l'occasion d'un dîner de gala réunissant le tout-Paris littéraire et mondain en présence du ministre de la Culture Franck Riester.

"Dîner des mécènes"

L'argent récolté au cours de ce dîner va servir à financer les travaux de rénovation du site historique de la BnF, au coeur de Paris. Le dîner, réunissant quelque 250 convives, doit se dérouler dans la salle Labrouste, joyau architectural du site Richelieu, une salle de lecture récemment restaurée après cinq années de travaux et qui renferme les trésors de l'Institut national d'histoire de l'art (Inha). L'argent récolté au cours de ce dîner (le prix minimum du couvert est de 800 euros) sera versé au profit d'une acquisition de la Bibliothèque nationale de France.


Le "dîner des mécènes" a également permis l'entrée de pièces exceptionnelles dans les collections de la BnF, pour la plupart classées Trésor national, parmi lesquelles les archives de Guy Debord en 2009, un agenda inédit de Marcel Proust en 2013, la partition pour chant et piano des Troyens d'Hector Berlioz en 2015 ou encore le manuscrit de Nadja d'André Breton en 2016.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.