Festival du livre de Paris : ce qu'il faut savoir sur la première édition d'un salon réinventé

Après deux années "sans", la manifestation majeure pour fêter les livres et la lecture fait peau neuve et se transforme en "Festival du livre de Paris", pour trois jours de festivités au cœur de la capitale, avec l'Inde comme pays invité d'honneur.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Le Grand Palais Ephémère au Champ de Mars, Paris, inauguré le 3 mai 2021 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Les organisateurs du salon du livre de Paris, annulé deux années de suite pour raisons sanitaires, ont dévoilé mardi 8 mars lors d'une conférence de presse du haut de la Tour Eiffel, de quoi allait être faite l'édition 2022 d'un salon "réinventé".

Changement de nom, changement de lieu, des événements "hors les murs" et une programmation "hybride", Vincent Montagne, le président du SNE (Syndicat national de l'édition), organisatuer de l'événement, affirme vouloir placer sous le signe de "l'infini, de l'imaginaire et de la liberté" cette manifestation rebaptisée "Festival du Livre de Paris", qui se déroulera du 22 au 24 avril 2022.

Vincent Montagne, président  du SNE (Syndicat national du livre) et du Festival du livre de Paris (à gauche) et Jean-Baptiste Passé, directeur du festival, lors de la conférence de presse du Festival du livre de Paris, le 8 mars à Paris (Laurence Houot / FRANCEINFO CULTURE)

"Nous avons souhaité collectivement redonner au festival l'énergie vitale et le prestige de la première édition, et le sens de la fête", a ajouté le président du festival, qui a eu également une pensée pour la tragédie que traverse le peuple ukrainien, ajoutant combien les livres et la lecture "constituent le socle de la liberté, et de la démocratie".

Le salon devient le "Festival du livre de Paris"

"Un festival tant espéré, après deux ans sans Salon du livre" et "près de 40 ans après la première édition du Salon du livre" en 1981, a confié avec émotion Vincent Montagne, qui se félicite du renouveau d'un événement dont "le plaisir s'était érodé au fil des années". Le salon du livre de Paris fait peau neuve. Désormais un festival, il se veut "ouvert à tous, aux familles, aux jeunes", a précisé son directeur Jean-Baptiste Passé. "Le livre est avant tout un vecteur vers les autres arts, les autres formes de culture", a souligné la directrice artistique du salon, Marie-Madeleine Rigopoulos, qui souhaite un festival où "le fond prévaut sur la forme".

Le festival proposera donc une programmation "hybride", qui privilégiera le "dialogue entre les disciplines", avec des échanges entre les mondes de la BD, de la littérature pour la jeunesse, de la musique, de la danse. Les visiteurs pourront écouter des humoristes échanger avec des écrivains, des écrivains avec des cuisiniers, des auteurs jeunesse avec des musiciens…

Le festival quitte la Porte de Versailles 

La manifestation fait son retour au cœur de Paris, comme aux origines, et s'installe pour trois ans sous la coupole de ce "magnifique écrin" souligne Jean-Baptiste Passé, qu'est le Grand Palais Éphémère (le Grand Palais étant fermé).

La scénographie a été confiée à Isabelle Allégret, qui a souhaité préserver la "majestuosité du lieu" en proposant une scénographie qui "privilégie la sobriété" : pas de moquette, exit les stands, remplacés par des modules en bois "réutilisables pour les éditions suivantes" et "organisés autour de trois univers", souligne Jean-Baptiste Passé. Des espaces qui mettront en lumière 300 000 ouvrages (avec 50 000 références), de la littérature à la BD, en passant par les livres pour la jeunesse.

Le festival se veut également "itinérant" et se déploiera dans d'autres lieux, "hors les murs", comme le Panthéon, l'auditorium du Petit Palais, La Maison de la Poésie, L'Ecole militaire, ou encore l'Académie du Climat…

Gratuité pour tous

Le festival, résolument "tourné vers le grand public", sera entièrement gratuit pour tout le monde. "Nous tenions absolument à offrir au plus grand nombre la possibilité d'accéder à cette fête des livres", a souligné Jean-Baptiste Passé, le directeur. Il faudra réserver un billet en ligne, la jauge étant limitée à 5 500 visiteurs.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Festival du Livre de Paris (@festivaldulivredeparis)

La billetterie  sera ouverte pour le grand public à partir du 23 mars, sur le site du festival.

Les "grands éditeurs" reviennent

Plusieurs maisons d'édition s'étaient détournées du salon ces dernières années, comme celles du groupe Hachette Livre (Grasset, Calmann-Lévy, Fayard...), depuis 2015, ou celles du groupe Madrigall (Gallimard, Flammarion, POL...) depuis 2019.

Pour sa première édition, le Festival annonce donc le retour de Hachette et de Madrigall, mais aussi d'Editis (Plon, Robert Laffont, Presses de la Cité...), de Média-Participations (Seuil, Dargaud, Dupuis...), ou encore d'Actes Sud et d'Albin Michel.

En revanche, La Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill), fidèle au salon depuis 20 ans, a annoncé le 20 janvier son retrait du festival, estimant sur son site internet que les espaces dédiés aux régions dans le Grand Palais Éphémère étaient réduits à une "portion congrue".

Vincent Montagne a interpellé les éditeurs des régions lors de la conférence de presse : "Vous qui avez fait le choix de ne pas venir, soyez à nos côtés l'an prochain", a-t-il déclaré. La région Ile-de-France, présente, subventionne quant à elle cette première édition, tout comme la Ville de Paris.

Les lettres indiennes à l'honneur

D'annulations en reports, l'invitation de l'Inde au salon, décidée en 2018, peut "enfin" être honorée. Cette invitation coïncide avec le 75e anniversaire de l'indépendance d'un pays qui compte 1,4 milliard d'habitants, pas moins de 22 langues, et une très riche littérature, que le salon se propose de faire découvrir aux visiteurs.

"Une gageure" souligne Jean-Claude Perrier, conseiller littéraire de l'événement, qui se réjouit d'en faire découvrir des "échantillons" aux visiteurs. Une trentaine d'écrivains indiens, qui écrivent dans onze langues différentes, seront présents au festival. "On aurait aimé présenter les 22 langues, mais 11, c'est déjà pas mal" s'est amusé l'ambassadeur indien à Paris, Jawed Ashraf lors de la conférence de presse.

180 évènements et des dizaines d'écrivains attendus

Le salon accueillera des dizaines d'écrivains, de Clara Dupont-Monod à Nicolas Mathieu, en passant par le Nobel de littérature Orhan Pamuk, mais aussi des auteurs de littérature jeunesse, comme Stephanie Blake, qui fête les 20 ans de son lapin Simon, ou des auteurs de bande dessinée, comme Joan Sfar ou Berbérian.

Trois expositions : Goldorak, Zep et Folio

Trois expositions sont au programme du festival. L'une est consacrée au personnage de Goldorak, qui a fait son retour en BD en 2021, une autre plongera les visiteurs dans l'univers inédit du papa de Titeuf, avec une exposition consacrée à son œuvre plus intime, à travers des planches originales.

Et enfin Folio exposera son histoire, une aventure commencée en 1971 avec la publication de La Condition Humaine d'André Malraux et qui, depuis, a vendu 460 millions de livres.

Des "Flâneries littéraires" toujours au programme

"Nous n'avons pas jeté ce qui était bon par le passé", a souligné Marie Madeleine Rigolpoulos, avant d'annoncer que les Flâneries littéraires proposées depuis quelques années par la libraire Marie-Rose Guarniéri se poursuivent dans la nouvelle formule en grandeur nature, avec six propositions cette année, de la Comédie-Française pour fêter Molière, à la visite de la maison Gallimard avec son patron, Antoine Gallimard, en passant par une visite littéraire et gastronomique en compagnie de Gautier Battistella, l'auteur de Chef, un roman qui met en scène un chef étoilé mettant fin à ses jours (Grasset).  

Un "Paris Book market" pour les professionnels

"12 000 titres français traduits sont vendus chaque année dans le monde, c'est énorme", note Jean-Baptiste Passé. Le festival se propose de faire du festival "un nouvel outil de promotion des textes français à l'étranger". Pour sa première édition, le festival ouvre un marché professionnel international des droits, à l'initiative du Bureau international de l'édition française (BIEF). Il se déroulera les 21 et 22 avril à la galerie Joseph, dans le 3e arrondissement de Paris. Il a pour objectif de permettre aux vendeurs de droits français de présenter leur catalogue à des partenaires étrangers. 

Festival du livre de Paris
Du 22 au 24 avril 2022, Grand Palais Éphémère

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival du livre de Paris 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.