Romans : trois livres de poche à emporter avec soi en vacances

Publié
Romans : 3 livres de poche à emporter avec soi en vacances
Article rédigé par
A-M.Revol - France 3
France Télévisions

À l'approche de l'été, la journaliste Anne-Marie Revol proposera chaque semaine dans le 12/13 ses conseils de lecture. Mercredi 15 juin, elle a sélectionné trois livres de poche à glisser dans ses bagages.

Chaque semaine, la journaliste Anne-Marie Revol propose ses conseils de lecture dans le 12/13 de France 3. Mercredi 15 juin, trois livres de poche sont à l'honneur. À commencer par le roman Betty, écrit par Tiffany McDaniel. "C'est inspiré de l'enfance de sa mère. Betty est la sixième enfant d'une fratrie de huit. Son père, London, est son colosse protecteur, un Indien Cherokee et sa mère, une frêle poupée blonde au caractère extrêmement instable. Elle raconte leur vie avant sa naissance, leur errance à travers les États-Unis et leur installation définitive dans l'Ohio, dans les années 50", raconte la journaliste.

Un livre qui nous transporte au Japon

Après les États-Unis, direction le Japon avec le livre Une rose seule, de Muriel Barbery, "qui avait connu un succès planétaire avec L'Élégance du hérisson", précise Anne-Marie Revol. Dans Une rose seule, l'écrivaine narre l'histoire de Rose, une femme célibataire qui a "la quarantaine sèche et aigrie", et dont le père, un riche marchand d'art, meurt sans qu'elle ne l'ait jamais connu. "Pour lui, et bien qu'elle le déteste, elle décide de prendre un avion et se rend au Japon. Avant de partir, son père lui a laissé une lettre et un chemin tracé dans Kyoto", explique la journaliste. Pour finir, cette dernière conseille l'ouvrage Trois, de Valérie Perrin. "Le livre s'ouvre sur un corps qui est retrouvé dans une voiture tout au fond d'un lac. Flashback, 1986, on a trois amis, on les suit de la fin de l'école primaire à l'aube de leur cinquantaine. Ils se tiennent à la vie, à la mort toute leur vie jusqu'à ce que l'amour les sépare". Un roman qui s'achève sur un "twist fabuleux", d'après Anne-Marie Revol.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.