Les manuscrits de Maurice Genevoix acquis par la Bibliothèque nationale de France

Les manuscrits de cet "écrivain phare du XXe siècle", prix Goncourt en 1925, intègrent les archives de la BnF, a indiqué l'institution lundi. Une souscription avait été lancée en novembre 2021.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'écrivain Maurice Genevoix en 1979, chez lui dans la région d'Orléans (ULF ANDERSEN / AURIMAGES / AFP)

Les manuscrits et archives du romancier Maurice Genevoix, entré au Panthéon le 11 novembre 2020, ont été acquis par la Bibliothèque nationale de France (BnF), a indiqué l'institution lundi 2 mai.

Maurice Genevoix (1890-1980), l'un des écrivains marquants de la génération des "poilus", qui a témoigné sur la Première Guerre mondiale tout au long de sa vie, a été couronné du prix Goncourt pour Raboliot en 1925. "Composé de manuscrits de premier jet, d'épreuves corrigées, de ses carnets de guerre, des brouillons de ses discours, d'une abondante correspondance et de papiers personnels - dont des dessins - ce fonds est exceptionnel pour la connaissance de cet écrivain phare du XXe siècle", a affirmé la BnF dans un communiqué.

La BnF avait reçu en don le manuscrit de "Ceux de 14"

La BnF avait déjà reçu en don le manuscrit de son recueil de récits consacrés à la Première Guerre mondiale, Ceux de 14. "Après le formidable don de Ceux de 14 par les petits-enfants de l'écrivain, c'est avec émotion que la BnF accueille dans ses collections les archives de Maurice Genevoix", a commenté la présidente de la Bibliothèque Laurence Engel, citée dans le communiqué.

Une souscription publique avait été lancée en novembre 2021 pour acquérir l'ensemble de ce fonds. Le montant total récolté n'a pas été divulgué. Outre trois mécènes (la Fondation François Sommer, du nom d'un industriel pionnier de la défense de l'environnement, la Fondation d'entreprise La France Mutualiste et le Fonds du patrimoine du ministère de la Culture), quelque 1 274 donateurs individuels ont contribué avec un don moyen de 146 euros.

Convaincre les auteurs vivants et ayants droit de léguer leurs archives

La BnF cherche activement à convaincre de plus en plus d'écrivains vivants ou d'ayants droit d'écrivains récemment disparus de léguer leurs archives à son département des manuscrits, comme Victor Hugo avait été le premier à le faire. C'est la décision prise par exemple par les romanciers Annie Ernaux ou Pascal Quignard.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Romans

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.