John Le Carré : le maître du roman d'espionnage est mort à 89 ans

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
John Le Carré : le maître du roman d'espionnage est mort à 89 ans
France 3
Article rédigé par
C. Azzopardi, R. Asencio, F. Cardoen - France 3
France Télévisions

Le grand maître du roman d'espionnage John Le Carré est décédé samedi 12 décembre. Le romancier britannique, lui-même ancien espion au service de Sa Majesté, aura vendu plus de 60 millions de livres. 

Le romancier britannique John Le Carré, décédé samedi 12 décembre, était l'anti-James Bond et passait presque inaperçu. Il était pourtant agent secret britannique à Berlin (Allemagne) pendant la guerre froide. Son best-seller, L'Espion qui venait du froid, vendu à plus de 20 millions d'exemplaires, s'inspire de ses années passées en Allemagne. "Le soir, je me suis promené dans l'ombre du mur, et j'avais en ce temps-là l'idée d'écrire un livre, j'espère sérieux, au sujet de la guerre froide", déclarait-il en 1965.

25 ouvrages, 60 millions d'exemplaires


John Le Carré, de son vrai nom David Cornwell, dut abandonner le métier lorsqu'un agent double dévoila son identité. Ce que les services secrets perdirent, la littérature le gagna. Car dès lors, il ne cessa d'écrire. Il enchaîna les romans écrits d'une plume exigeante, et les adaptations sur grand écran suivirent les livres comme leur ombre. Au total, il a écrit 25 ouvrages et vendu plus de 60 millions d'exemplaires de ses livres. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Romans

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.