Cet article date de plus de sept ans.

Regards croisés de deux dessinateurs de presse étrangers sur leur métier

Elle est américaine, elle s'appelle Liza Donnelly et travaille pour le magazine "The New Yorker". Lui est catalan, il s'appelle Jaume Capdevila, alias Kap et dessine pour "La Vanguardia". Tous deux invités aux 5èmes Rencontres internationales des dessinateurs de presse du Mémorial de Caen, ils ont accepté de dessiner sur un thème d'actualité, les réfugiés. Regards croisés
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les dessinateurs Lisa Donnelly et Kap lors des 5èmes Rencontres internationales des dessinateurs de presse du Mémorial de Caen
 (Culturebox)
Reportage : JB. Pattier, P.Latrouitte

Si le dessin est un langage universel il aussi ses subtilités et ses codes en fonction des pays, des continents, des cultures... C’est qu’il est ressorti de cet "exercice" entre Liza Donnelly et Kap, tout comme des débats qui ont animés ces 3 jours de rencontres au Mémorial.
 
Car pour les dessinateurs réunis ce week-end, internet et les réseaux sociaux ont rendu de plus en plus périlleux l’exercice de la caricature politique en véhiculant immédiatement des dessins à l’autre bout du monde vers des publics auxquels ils ne sont pas destinés,  posant de vrais problèmes d’interprétation et de compréhension.
 

  (Kap)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.