"La petite mosquée dans la cité" : la BD s'empare de la sociologie pour un autre regard sur l'Islam

D'un côté, une sociologue qui a enquêté quatre ans sur l'Islam ordinaire en France. De l'autre, une dessinatrice soucieuse de rendre la sociologie accessible à tous. De la rencontre entre Solenne Jouanneau et Kim Consigny est née "La petite mosquée dans la cité", douzième opus de la collection de BD "Sociorama" chez Casterman. Des fictions ancrées dans la réalité du terrain.

\"La petite mosquée dans la cité\", douzième opus de la collection \"Sociorama\" qui rapproche sociologues et auteurs de BD.
"La petite mosquée dans la cité", douzième opus de la collection "Sociorama" qui rapproche sociologues et auteurs de BD. (France 3 culturebox)
Imam du quartier, Moussa doit jongler entre son boulot d’architecte, les attentes des fidèles et l’organisation de la vie de la mosquée. Lorsque la mairie annonce que les locaux vont fermer à cause du projet de rénovation urbaine, c’est la crise. Héros de "La petite mosquée dans la cité", Moussa est un personnage de fiction. Dialogues, scénario, tout est inventé mais cohérent avec la réalité.

Reportage France 3 Paris Île-de-France : A. Lepage / O. Badin / M. Brugnière / P. Noublanche

La sociologue et la dessinatrice main dans la main 

Moussa est né de l'imagination de Solenne Jouannneau et de Kim Consigny. La dessinatrice s'est emparée des 500 pages d'enquête de la sociologue sur l'islam ordinaire en France. Ensemble elles ont adapté ce travail de recherche pour le rendre accessible au plus grand nombre. 

"Il y a des tas de choses qu'on peut montrer dans un dessin que tu es obligée de décrire assez longtemps dans le livre. Dans un dessin c'est instantané, on peut avoir l'information en arrière-plan", explique la dessinatrice. 

S'adresser aux musulmans et en même temps faire découvrir l'islam aux gens qui ont peur

Kim Consigny confirme : "Il y a un vrai savoir-faire des auteurs de BD. Quand moi j'avais fini de dire ce qu'il fallait qu'un personnage dise, il y avait une énorme bulle et un tout petit personnage. Kim arrive à résumer hyper bien. En jouant par exemple sur une expression qui permet d'enlever la moitié d'une phrase. Je trouve ça assez fabuleux d'arriver à être super concis comme ça."

C'est une BD qui fait découvrir ce qu'est l'islam ordinaire aux gens qui ont peur parce que c'est aujourd'hui une religion qui fait peur. Mais c'est aussi très important pour moi que les gens qui fréquentent les mosquées puissent se reconnaître. Qu'il y ait un sentiment de familiarité et qu'ils se disent oui ça se passe comme ça.Solenne Jouanneau, sociologue et auteur de "La petite mosquée dans la cité"

Banlieue, supermarchés ou jungle de Calais : les sujets de la collection \"Sociorama\" sont tous contemporains.
Banlieue, supermarchés ou jungle de Calais : les sujets de la collection "Sociorama" sont tous contemporains. (France 3 culturebox)


Prendre du recul avec les stéréoptypes et les préjugés

Faire travailler des sociologues avec des auteurs de bande dessinée, c'est l'idée de la collection "Sociorama" chez Casterman. A l'origine, une autre rencontre entre une dessinatrice, Lisa Mandel, et une sociologue Yasmine Bouagga. Les deux femmes ont crée la collection il y a trois ans. 

En discutant avec des sociologues, je me suis rendue compte qu'ils avaient des sujets d'enquête passionnants mais le rayonnement de leurs enquêtes était assez limité. On s'est dit qu'il y avait vraiment moyen d'amener ça à un public plus largeLisa Mandel, dessinatrice et codirectrice de la collection "Sociorama"


Banlieue, supermarchés, jungle de Calais : les sujets de la collection sont tous contemporains.  "Cela oblige à voir ces sujets-là sous un autre aspect, affirme Yasmine Bouagga. Ça permet aussi au lecteur de prendre du recul avec certains stéréoptypes, certains préjugés et certaines exagérations très courantes dans le débat public". 

Prochains thèmes choisis : le football en ligue 2 et la justice des affaires familiales. Des fictions où pour une fois toute ressemblance avec la réalité ne sera pas pure coïncidence....