Le prix Wepler 2019 récompense les écrivains Lucie Taïeb et Bruno Remaury

Créé en 1998 à l'initiative de la libraire Marie-Rose Guarniéri, gérante de la librairie parisienne des Abbesses, et soutenu par la brasserie Wepler et la Fondation La Poste, ce prix a vocation à promouvoir des "oeuvres innovantes de la rentrée littéraire".

Couverture du livre Les échappées de Lucie Taieb aux Éditions de l\'Ogre
Couverture du livre Les échappées de Lucie Taieb aux Éditions de l'Ogre (EDITIONS DE L'OGRE)

La romancière et poétesse Lucie Taïeb et l'écrivain Bruno Remaury ont reçu respectivement lundi 11 novembre le prix Wepler-Fondation La Poste et la mention spéciale du jury Wepler pour Les échappées et Le monde horizontal. Les prix dotés de 10.000 et 3.000 euros seront remis aux deux lauréats en soirée dans la brasserie éponyme de la Place Clichy à Paris.

Lucie Taïeb raconte une histoire d'affranchissement

Deuxième roman de Lucie Taïeb, 42 ans, Les échappées (Éditions de l'Ogre) est une dystopie se déroulant dans une société totalitaire entièrement dédiée au travail et dominée par la peur. Des hauts-parleurs diffusent en permanence des messages annonçant "une frappe imminente". Seule Stern (étoile en allemand), "héroïne placide", dont on ne connaît que la voix, écoutée clandestinement sur de petits transistors, tente de convaincre que le discours officiel est sans fondement. Son message, fait de poèmes et de murmures, explique qu'il n'y a pas de raisons d'avoir peur, que la peur est servitude.Il y a aussi Oskar qui ne parvient pas à oublier, malgré les injonctions qui lui sont faites, la noyade d'une petite fille croisée un été et la disparition en même temps de sa soeur. Les deux histoires se nouent, se dénouent et se retrouvent de nouveau. Finalement, le récit de Lucie Taïeb nous raconte une histoire d'affranchissement. Comme le titre du roman l'indique, on va suivre des femmes qui vont avoir le courage de la fuite pour se sauver et échapper à un pouvoir oppressant et destructeur.

Quelle est la place de l'homme dans le monde aujourd'hui s'interroge Bruno Remaury

Le monde horizontal" (José Corti) mêle fiction et faits réels, entrelace petites et grandes destinées prises dans les mouvements invisibles du monde. S'y croisent un préhistorien amateur, des ogres, des mineurs rescapés, des figures bibliques, August Sander et Christophe Colomb, Léonard de Vinci, un lettré, une jeune émigrante, un chauffeur de bus, des essais nucléaires, Jackson Pollock ou Diane Arbus... Quelle est la place de l'homme dans le monde aujourd'hui, s'interroge l'écrivain âgé de 58 ans. Son livre était en lice pour le Médicis essai.

L'an dernier le prix avait été décerné à Nathalie Léger pour "La robe blanche" et Bertrand Schefer pour "Série noire", deux livres publiés chez P.O.L.