L'auteur français Jean-Claude Mourlevat reçoit le prestigieux prix suédois Alma pour la littérature jeunesse

C'est à un Français, Jean-Claude Mourlevat, auteur de "L'enfant océan" et de "Jefferson", qu'a été attribué le prestigieux prix suédois Alma 2021 pour la littérature jeunesse.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'écrivain Jean-Claude Mourlevat au Festival du livre et du film Étonnants Voyageurs de Saint-Malo le 25 mai 2015 (MARC OLLIVIER / PHOTOPQR / OUEST-FRANCE / MAXPPP)

L'auteur français Jean-Claude Mourlevat a été récompensé le 30 mars du prix suédois Alma 2021 - Astrid Lindgren Memorial Award, la plus importante récompense internationale pour la littérature jeunesse, dotée de près de 500 000 euros, a annoncé le jury.

Auteur d'une trentaine d'ouvrages depuis la parution de son premier en 1997, l'écrivain de 69 ans est notamment connu pour L'Enfant océan (Pocket jeunesse, 1999), Le Combat d'hiver (Gallimard jeunesse, 2006), Le Chagrin du roi mort (Gallimard jeunesse, 2009) ou plus récemment Jefferson (Gallimard, 2018).

Dans ses motivations, le jury a expliqué avoir choisi parmi 262 préselectionnés un auteur à "l'oeuvre toujours surprenante" qui "revisite brillamment la tradition du conte, abordant les sujets les plus beaux comme les plus difficiles".

Une prose onirique et efficace

"Ses récits abolissent le temps et l'espace et évoquent dans une prose onirique et efficace des questions éternelles comme le désir et l'amour, la vulnérabilité et la guerre", écrit le jury du prix Alma en mémoire de la grande romancière pour enfants Astrid Lindgren, créatrice entre autres de Fifi Brindacier.

"C'est absolument incroyable", a réagi Jean-Claude Mourlevat, joint par téléphone par le jury. "J'étais nommé depuis dix ans, je n'arrive pas à y croire", a-t-il lâché.

Né en 1952  à Ambert, dans le Puy-de-Dôme, il a grandi dans une ferme, avant-dernier né d’une fratrie de six enfants. Il a passé huit ans dans un internat où la vie était rude et les professeurs sévères. Il a commencé sa carrière comme professeur d'allemand avant de changer de voie et de travailler comme metteur en scène, comédien et clown. Le théâtre le mène à l'écriture, avec la publication en 1997 de son premier album, Histoire de l'enfant et de l'oeuf (Mango).

Ecrivain à plein temps depuis, il a été récompensé par de nombreux prix et traduit dans une vingtaine de langues.

Le prix Alma, une des plus fortes dotations littéraires

Le combat d’hiver, un roman pour adolescents paru en 2006, s’articule autour de quatre jeunes orphelins, élèves dans un internat aux règles particulièrement rudes et oppressantes. Dans le conte Le chagrin du roi mort (2009), c’est la survie de tout un peuple qui est en jeu. L’intrigue se situe dans une île paisible, quelque part dans le Nord. À la mort du roi bien-aimé, la paix se trouve menacée. Dans le dernier livre de Jean-Claude Mourlevat, Jefferson, paru en 2018, le héros est un hérisson féru de lecture. Alors qu’accusé de meurtre à tort, il est contraint de prendre la fuite, la lecture des romans revêt pour lui une importance vitale.

Créé par le gouvernement suédois à la mort de la romancière suédoise en 2002, le Astrid Lindgren memorial award (Alma) récompense des auteurs de littérature d'enfance et de jeunesse, des illustrateurs, ou encore des institutions de littérature jeunesse. Il est doté de 5 millions de couronnes suédoises (490 000 euros), une des plus fortes dotations littéraires hors prix Nobel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.