Philosophie : la consommation et la responsabilité éthique de l'homme

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
6media-philo-consommation et responsabilité-guyard
Article rédigé par
Marie Guydrd, Hervé Pozzo, Pascal Crapoulet, Roma Carles - franceinfo
France Télévisions

Quelle place occupons-nous dans la nature, et quelle est notre responsabilité face à la sauvegarde de l'environnement ? Le philosophe Maxime Rovere apporte des éléments de réponse. 

"L'humanité s'est longtemps conçue comme en face de la nature, en face d'un monde dans lequel elle pouvait vivre et mener ses petites affaires sans avoir vraiment d'impact sur son environnement", introduit Maxime Rovere, philosophe. Mais les temps ont changé. "Aujourd'hui l'interconnexion, l'interdépendance de tous les êtres de la Terre saute aux yeux, à un moment où notre société, emballée dans un système de production et de consommation, ne sait plus s'arrêter", ajoute le philosophe. 

Consommation et responsabilité 

"Et aujourd'hui, même quand nous pensons être les acteurs du devenir de notre environnement, en réalité il y a aussi beaucoup d'autres acteurs qui coagissent avec nous." La preuve avec l'expérience du Covid-19. "En fait, les virus agissent aussi sur la manière dont les choses se déroulent sur la planète Terre", poursuit Maxime Rovere. Comment consommer, se comporter, dans ce cas ? "On pense toujours qu'on fait trop petit, (…) mais il y a certaines choses, surtout en éthique, qui n'ont pas d'échelle", estime le philosophe. "Quand on se montre responsable sur une petite ou une grande chose, avec la sauvegarde d'un arbre ou de dix arbres, ça a des effets qui sont différents, mais du point de vue de la responsabilité éthique, c'est exactement la même chose."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.