Cet article date de plus de huit ans.

Olivier Wiewiorka bouscule les tabous sur l'histoire de la Résistance

L'historien vient de publier la première grande synthèse de l'Histoire de la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans un ouvrage de près de 600 pages, Olivier Wieviorka pourfend les idées reçues sur les maquisards, leur organisation, leurs moyens, leurs motivations.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un groupe de maquisards pose dans la cour d'une ferme en France, en un lieu indéterminé, durant l'été 1944.
 (AFP)
L’ambition de ce livre "sans tabou", du propre aveu de son auteur, est de donner une image plus juste de cette Résistance, mythifiée à la Libération. L'historien décrit ce mouvement comme minoritaire, peu préoccupé par le sort des juifs et limité sur le plan de son action militaire. Mais Olivier Wieviorka insiste sur le rôle éminemment politique de la Résistance, qui préserva la France d'une guerre civile et favorisa, à la Libération, une transition pacifique du pouvoir au profit des partisans du général de Gaulle. Cette "Histoire de la Résistance : 1940-1945" offre une vision globale des enjeux de ce mouvement, de la formation des premiers réseaux en 1940 à la consécration en 1944. 

Reportage de France 2 : D. Wolfromm, F. Faure, L. De Beauvais
"Histoire de la Résistance : 1940-1945", d’Olivier Wieviorka, paru en janvier 2013 aux éditions Perrin, 576 pages.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.