Mort de Tomi Ungerer : le père des "Trois brigands" s'est éteint

Son œuvre aura marqué des générations de lecteurs. Tomi Ungerer est mort. Portrait de l'artiste.

FRANCE 3

Tomi Ungerer est mort samedi 9 février. Il est l'un des rares artistes à avoir inauguré un musée à son nom à Strasbourg (Bas-Rhin), sa ville natale. C'était alors le couronnement d'une carrière riche de 70 livres et de milliers de dessins, dont certains comme Les Trois brigands ou Jean de la Lune ont marqué des générations entières de lecteurs.

Du dessin de presse aux caricatures, en passant par les livres d'enfants

De ses traumatismes d'enfant alsacien, la mort de son père, puis l'endoctrinement nazi, Tomi Ungerer en a fait les pivots de son oeuvre. Il fut d'ailleurs le premier à utiliser la cruauté dans ses livres pour enfants. L'idée était de les guérir de la bêtise, disait-il. "Il est essentiel de traumatiser les enfants pour qu'ils puissent faire face à la vie", expliquait-il. Parti aux États-Unis à 25 ans, il s'était fait connaître par le dessin de presse et ses caricatures féroces de la société américaine. Tomi Ungerer aura marqué son art.

Le JT
Les autres sujets du JT
Tomi Ungerer le 26 octobre 2007 à l\'inauguration du musée Tomi Ungerer, à Strasbourg.
Tomi Ungerer le 26 octobre 2007 à l'inauguration du musée Tomi Ungerer, à Strasbourg. (OLIVIER MORIN / AFP)