#marquepage du 18 mai 2022 : échos des livres glanés par Anne-Marie Revol

Découvrez en trois minutes, trois idées de livres, à dévorer… tout en vous amusant !

Article rédigé par
Anne-Marie Revol - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Marque Page, la chronique d'échos littéraires d'Anne-Marie Revol (FRANCE TELEVISIONS)

Un nouveau numéro de Marque-Page : l’écrivain qui se dissimule cette semaine sous ses quatre clichés est le digne héritier d'Alexandre Dumas ! Lucile Hajman, libraire à Paris, a été très impressionnée par la lecture du premier roman de Walid Hajar Rachedi, Qu’est ce j’irais faire au paradis ?, paru aux éditions Emmanuelle Collas. Quant aux Instagrammeurs, ils plébiscitent Plus on est de fous, plus on s’aime, le dernier roman gourmand de Jacky Durand (Stock).  

Et si on se faisait un p'tit quiz ?

L’auteur qui se cache cette semaine derrière ses quatre photos a reçu le Prix Goncourt 2013. Pour autant, ses 22 premiers ouvrages sont tous… refusés par des éditeurs – quel manque de discernement ! Fils d’employés, il grandit en banlieue parisienne entouré de dizaines de Livres de Poche qu’il dévore sans distinction ni de styles ni d’auteurs. Son autre grand pôle d’attraction est l’émission Au théâtre au soir, qui lui donne l’envie de devenir comédien. Peu porté sur les études, il quitte l’école à 16 ans pour trier des paquets à La Poste en attendant plus attrayant. Elève au Cours Simon, il recule devant l’obstacle au moment de se présenter au concours du Conservatoire de Paris – "Complexe de légitimité !", affirme-t-il. Après son service militaire, il étudie la psychologie et devient formateur de bibliothécaires. Travail soigné, son premier ouvrage, est publié sur le tard, en 2006. Immédiatement, reconnu par ses pairs, il reçoit le Prix Cognac du premier roman. S’en suivront une dizaine de livres, avant de connaître la consécration avec une immense fresque historique dont le premier opus sera adapté au cinéma et multi-césarisé. Aujourd’hui traduit en quarante-deux langues, chacun de ses écrits caracole en tête des ventes. Sa dernière tétralogie, sortie en janvier prend racine à Beyrouth mais nous fait voyager entre Paris et Saigon à l'aube des Trente Glorieuses. J’arrête ici. J’en ai trop dit ! 

La libraire nous embarque au paradis...

Lucile Hajman, libraire à Lecailler, à Paris, nous recommande, Qu’est ce j’irais faire au paradis ? de Walid Hajar Rachedi, paru aux éditions Emmanuelle Collas. Malek, est un "jeune garçon de 17 ans, qui vit sa foi comme il peut, à Stains, entre petits voyous et réussite au bac." Quand il part à Lille pour rendre visite à son cousin fraîchement débarqué d’Algérie, il fait la rencontre d’Atiq, un jeune Afghan en exil. Ce dernier est à la recherche de son frère jumeau Wassim, qu’il veut empêcher de faire justice lui-même contre les Américains. Cette rencontre encourage Malek à aller voir le monde de ses propres yeux, à ne plus se fier aux discours rapportés. En route vers l'Afrique, il rencontre, à Tarifa, Kathleen, "une jeune anglaise partie elle-aussi sur les traces de son père, un ancien humanitaire qui a disparu après une dernière mission en Afghanistan." Paris, Kaboul, Grenade, Londres, Alger, Le Caire. C’est la même histoire que Malek se raconte et s’entend raconter, celle d’une nostalgie, d’un ailleurs fantasmé qui n’existe plus ou qui n’a peut-être jamais existé. Un roman émouvant, haletant et plein d’humour. Une quête existentielle, identitaire et mystique, prenante et voyageuse. "Il faudra attendre les toutes dernières lignes, pour avoir l’épilogue de cette histoire tragique." Même  s'il n'a pas été consacré, Qu'est ce que j'irais faire au paradis ? a été sélectionné pour le Prix Goncourt du premier roman. Un joli et grand signe de qualité !

Le nouveau Jacky Durand, coup de cœur des Bookstagrammeurs

Les Instagrammeurs aiment les "histoire(s) au grand cœur", affirme @margueritecourtieu… Plus on est de fous, plus on s'aime, paru chez Stock en est, sans conteste, une ! Après Henri et Julien, les deux héros de "Les recettes de la vie", Jacky Durand, chroniqueur culinaire à Libé et France Culture, met en scène Roger, l’ancien taulard et Joseph, le bourgeois parisien déclassé. Amis d'enfance, ces deux-là cassent une graine sur une aire d’autoroute lorsqu'une berline abandonne sous leurs yeux un panier en osier contenant un… bébé. Et s’ils le gardaient pour eux  ? "On suit les aventures de ces personnages atypiques qui vont nouer des liens face aux mêmes objectifs", explique @lalibrairiedunkerque. Surtout lorsqu’une ombre venue tout droit du passé de Roger rôde autour de leur maison. "Il ressort de ce livre un climat de douceur et de bonheur simple, comme les premières fleurs ou le chant des premiers oiseaux après la froidure de l’hiver…", souligne, @sand.et.cest.tout. A lire de toute urgence pour retrouver foi en la vie !  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.