Cet article date de plus d'un an.

#marquepage du 14 juin 2023 : échos des livres glanés par Anne-Marie Revol

Découvrez en trois minutes, trois idées de livres, à dévorer… tout en vous amusant !
Article rédigé par franceinfo Culture - Anne-Marie Revol
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min
"Marque-page", la chronique d'échos littéraires d'Anne-Marie Revol. (FRANCE TELEVISIONS)

L’écrivaine qui se dissimule derrière ses quatre photos écrit de la fantasy. Stéphanie Gauthard, libraire au Jardin des mots, à la Brède, a été saisie par Le soldat désaccordé de Gilles Marchand édité aux Forges de Vulcain. Quant aux Bookstagrammers, ils ont fondu comme un seul homme sur Une belle vie, le neuvième roman de Virginie Grimaldi (Flammarion).    

marque page 127
marque page 127 marque page 127 (Anne-Marie Revol)

Un p’tit quiz et puis s’en vont…

L’autrice qui nous a envoyé cette semaine ses quatre clichés est née à Nice en 1980. Elevée dans un foyer empli de musique classique, de mots croisés et d’énigmes historiques, elle rédige ses premiers textes sur les bancs de la faculté. Dans le même temps, elle rejoint Plume d'Argent, une communauté d'auteurs sur Internet. Installée en Belgique, elle se destine au métier de bibliothécaire quand on lui diagnostique un cancer de la mâchoire. L'écriture lui permet de s’évader hors de la machinerie médicale. Sa lente reconstruction passera par une saga en quatre tomes publiée chez Gallimard, qui lui ouvre ses portes à l’occasion d’un concours qu’elle remporte haut la main. Cette série est comparée par la presse internationale à celle de J.K. Rowling ou de Philipp Pullman – rien que ça ! Son nouvel ouvrage est radicalement différent de ce qu’elle a publié jusqu’ici. Son armature est comme chaque fois originale : cinq points de vue différents et une mise en scène à la fois hyperréaliste et fantastique pour évoquer le… collège. Un monde féroce à nul autre pareil qui n'obéit qu'à ses propres règles. Avec des bas, des hauts, des pairs et des impairs. Un roman choral vertigineux et addictif. Parfois un brin déstabilisant. Mais… inoubliable !

La libraire désaccordée...

Stéphanie Gauthard, libraire à La Brède, au Jardin des mots, n’a pas son pareil pour dégoter des romans historiques de qualité. Sans conteste, Le soldat désaccordé, de Gilles Marchand, paru aux forges de Vulcain en est un. Tout commence à Paris, dans les années 20. "Notre narrateur est un poilu revenu de la Grande Guerre avec une main en moins, beaucoup de regrets et de traumatismes." Pour surmonter ses douloureux souvenirs, il va se faire pour spécialité de retrouver les soldats qui ne sont jamais... revenus. Arpentant les lieux de combats, interrogeant témoins et soldats, il va découvrir, au milieu de mille récits plus fous les uns que les autres, la fantastique histoire d'amour qu’un jeune homme a vécue au milieu de l'enfer avec… la fille de la lune. "La fille de la lune serait une jeune femme qui se promène sur les champs de bataille la nuit (…) et qui hante pendant très longtemps les rêves des poilus…" Alors que son enquête progresse, la France se rapproche d'une nouvelle guerre et notre héros se jette à corps perdu dans cette mission désespérée. "Ce livre est un bijou de littérature et de poésie. Ce n’est pas un coup de cœur mais un coup de foudre". 

Les instragrammeurs aiment les belles histoires...

Virginie Grimaldi, l’autrice du livre favori des Français, a fait le plus beau démarrage de l’été avec son dernier ouvrage Une belle histoire, paru chez Flammarion. Les bookstagrammeurs, fans de la première heure, n’y sont probablement pas pour rien avec leurs posts enflammés. "Nous partons à la rencontre de deux sœurs, Emma et Agathe (…). Suite à la disparition de leur grand-mère, elles vont passer une semaine dans la maison qui retient leurs souvenirs d’enfance", annonce en préambule @debo_livres. Bien qu’elles aient grandi l’une contre l’autre, ces deux jeunes femmes sont on ne peut plus opposées. Depuis le jour de sa naissance, Agathe, la plus jeune, bordélique et ardente, prend toute la place dans le bain, dans la chambre et dans le cœur d’Emma. Les sœurs Delorme ont une semaine pour tout se dire et rattraper le manque de l’autre, avant l’arrivée des nouveaux propriétaires. "Mais arriveront-elles à faire fi de ce passé ? À renouer des liens entachés par ce silence inexpliqué ?", interroge @vivanelafeedu29. "Cela ne fait pas vingt-quatre heures que j’ai terminé ce livre (…) et j’ai passé chaque heure, chaque minute (…) à essayer de recoller les morceaux de mon cœur brisé", conclut émue @la lecture de Manon. Convaincus ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.