Les ayants droit de George Orwell surveillent le nombre 1984

Le Orwell Estate réclame la suppression de produits dérivés non autorisés portant le titre du roman d'anticipation.

Le roman de George Orwell, \"1984\", publié en 1949.
Le roman de George Orwell, "1984", publié en 1949. (TOBY MELVILLE / REUTERS)

Il n'y a pas que Big Brother qui vous surveille. Les ayants droit de l'auteur britannique du roman d'anticipation 1984, George Orwell, aussi. Le Orwell Estate a notamment demandé le retrait de la vente d'un tee-shirt qui portait l'inscription "1984 is already here" ("1984 est déjà là"), rapporte Torrent Freak (en anglais), mardi 27 octobre.

Le Orwell Estate affirme que Josh Hadley, animateur d'une webradio et créateur du vêtement, a utilisé "George Orwell" ou des "citations de George Orwell" et viole ainsi le droit d'auteur. "Ni le Orwell Estate ni les titulaires de droits sur les films n'ont autorisé les produits dérivés", affirme Bill Hamilton, exécuteur testamentaire du Orwell Estate. Pourtant, les illustrations de Josh Hadley, visibles sur Torrent Freak, ne portent ni le nom de l'auteur ni aucune citation.

"Les ayants droit d'Orwell se montrent très orwelliens"

"Notons d'abord toute l'ironie des ayants droit d'Orwell qui se montrent très orwelliens, mais aussi le fait que l'on ne puisse pas appliquer le copyright sur un titre", rétorque Josh Hadley, qui n'a par ailleurs jamais vendu un tee-shirt. En effet, dans les droits britanniques, américains et français, la propriété intellectuelle ne s'applique pas aux titres des œuvres. Or, "1984 is already here" n'est pas une phrase tirée du roman, publié en 1949, et qui décrit justement une Grande-Bretagne devenue totalitaire, en 1984, dans laquelle toutes les pensées sont surveillées par Big Brother.

Notons également que B.B. a oublié un détail. Le titre original de la dystopie de George Orwell est Nineteen Eighty-Four, en lettres et non en chiffres, comme le rappelle notre blogueur féru d'histoire, Padre Pio.