Le Quid 2008 ne paraîtra pas en librairie

La maison Robert Laffont a décidé de ne plus éditer la célèbre encyclopédie en raison de la baisse des ventes. Le Quid subit de plein fouet la concurrence des encyclopédies gratuites sur Internet.

(Radio France © Editions Robert Laffont)

Quelle est la superficie de l'Australie ? Les affluents de la Loire ? Le dernier film de Jean-Luc Godard ? Des générations de Français ont répondu à toutes ces questions par un seul geste : ouvrir le Quid qui trônait dans la bibliothèque du salon. Depuis 1963, cette encyclopédie de référence poursuit en effet une seule mission : rassembler le maximum d’informations sur les faits les plus variés, dans un seul et même volume. Autrement dit, dire « tout sur tout… tout de suite ». Ce qui donne, dans sa version 2007, une encyclopédie de 2.200 pages contenant pas moins de 2 millions et demi d’informations, vendue au prix de 30 euros.

S'il a longtemps été un succès de libraire, le Quid est depuis quelques années en perte de vitesse. Les ventes ont été divisées par trois en sept ans, au point de décider la maison Robert Laffont de mettre un terme à son édition. Il n'y aura donc pas de version papier du Quid 2008.

Trop lourd, trop cher, trop peu pratique, le Quid est en effet détrôné par Internet, et ses multiples encyclopédies accessibles gratuitement, comme Wikipédia. Pour tenter de rivaliser, le Quid lui-même s'est mis en ligne dès 1997, et l’accès y est désormais libre. Mais le site n'attire pas suffisamment de visiteurs pour faire des bénéfices.

La famille Frémy, qui gère le Quid depuis ses débuts, n'est pas la seule à se creuser la tête. L’encyclopédie Universalis, autrefois diffusée à plus de 20.000 exemplaires, peine maintenant à atteindre les 3.000 acheteurs par an et cherche un nouveau modèle économique. Quant aux éditeurs du Larousse, ils ont mis en ligne cet été leur encyclopédie, qui sera accessible gratuitement à tous les acheteurs d’un Petit Larousse 2008.

Céline Asselot