Le 23h philo avec France Culture : quel rôle pour l'hôpital ?

D’après Géraldine Mosna-Savoye, productrice du Journal de la philo sur France Culture, les philosophes ont souvent été critiques vis-à-vis des hôpitaux.

Franceinfo

“Autant, les philosophes ont pensé le soin, le souci de soi, l’attention à l’autre, mais l’hôpital a eu souvent mauvaise presse auprès d’eux”, commence Géraldine Mosna-Savoye. La raison principale ? L’hôpital est, selon les penseurs, un lieu où on prodigue des soins, mais qui est contrôlé par l’État et qui en profite pour contrôler les patients. Michel de Montaigne ira même dire que cette institution “autoritaire” le “rend malade”.

Le besoin du “care”

Si, sur le principe, d’après le serment d’Hippocrate, on pourrait a priori se passer de l’hôpital, il reste un “lieu d’hébergement, de protection, d’abri, de soin au long cours”, continue Géraldine Mosna-Savoye. Qui poursuit sa réflexion : “Comment un hôpital malade peut soigner des patients ?. Se basant sur les travaux de Carol Gilligan et sa société du “care” (NDLR: soin, en anglais), la productrice affirme que le soin, ce n’est pas seulement un acte médical, c’est une "sollicitude générale". Au point de faire, peut-être, de l’hôpital une sorte de “modèle social” ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Un camion de pompiers à l\'entrée d\'un service des urgences à Nantes, le 30 avril 2019.
Un camion de pompiers à l'entrée d'un service des urgences à Nantes, le 30 avril 2019. (LOIC VENANCE / AFP)