Prix Goncourt : Camille Laurens, membre du jury, soupçonnée de conflit d'intérêts, l'Académie dément

La romancière Camille Laurens a pour compagnon l'un des auteurs figurant dans la première sélection du prix, le philosophe François Noudelmann. "Ce qui nous intéresse, c'est l'œuvre et elle seule", assure Didier Decoin, le président de l'Académie Goncourt.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Camille Laurens lors de la 42e édition du festival Livre sur la place à Nancy le 12 septembre 2020. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Y a-t-il conflit d’intérêts au sein de l’Académie Goncourt ? L’un des seize écrivains sélectionnés pour le prix Goncourt est le compagnon d’une des membres du jury, Camille Laurens, révèle France Inter mardi 21 septembre. Pour son premier roman, Les enfants de Cadillac, le philosophe François Noudelmann a été choisi dans la première sélection du prix Goncourt. L’Académie était au courant de cette relation entre l'auteur et Camille Laurens.

La question a été abordée le 7 septembre dernier, jour de la première réunion de délibérations du jury Goncourt chez Drouant, poursuit France Inter. Est-ce un cas de conflit d’intérêts ? Pour Didier Decoin, le président de l’Académie Goncourt, il n'en est rien : "Ce qui nous intéresse, c’est l’œuvre et elle seule."

Les liens que l’auteur peut avoir avec X ou Y, ce n’est pas notre problème (...) Alors oui, ils sont ensemble. Nous avons estimé que ce n’était pas une raison pour pénaliser un bon livre

Didier Decoin, président de l'Académie du Goncourt

France Inter

La majorité du jury "a estimé qu’il n’y avait pas de problème à ce que le livre figure sur la liste", insiste encore Didier Decoin. Il reconnaît cependant qu'il n'aurait pas eu l'idée de faire figurer son fils, le romancier Julien Decoin, dans une sélection du Goncourt. Sollicitée par mail et par SMS par France Inter, Camille Laurens n’a pas répondu. Membre de l'Académie Goncourt depuis février 2020, l'écrivaine avait attiré les critiques après une violente chronique dans Le Monde des livres daté du 17 septembre 2021 sur un ouvrage qui est également dans la première sélection du Goncourt et qui aborde une thématique proche de celle de son compagnon.

Le président Didier Decoin n’a "pas aimé du tout, du tout", car à partir du moment où l’Académie avait fait son choix pour cette sélection, Camille Laurens devait "être solidaire". "Elle n’a pas à décréter tout à coup que ce livre est une nullité (...) Je n'ai pas apprécié du tout. Et nous en parlerons !" La prochaine réunion des académiciens Goncourt est prévue le 5 octobre prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La rentrée littéraire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.