Marie-Hélène Lafon remporte le prix Renaudot 2020 pour "Histoire du fils"

Le Renaudot du roman 2020 a été octroyé à Marie-Hélène Lafon pour "Histoire du fils" (Buchet-Chastel).

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marie-Hélène Lafon dépeint, dans "Histoire du fils", le destin d'une famille du Cantal. (JOEL SAGET / AFP)

Le Prix Renaudot a récompensé la romancière Marie-Hélène Lafon pour Histoire du fils (Buchet-Chastel), fresque familiale au sein d'une famille ancrée dans la terre du Cantal. Le prix de l'essai a quant à lui été octroyé à l'essayiste québécoise Dominique Fortier pour Les villes de papier (Grasset).

Un siècle d'histoire familiale

Les jurés du prestigieux Prix Renaudot ont décidé de dévoiler leurs prix en direct et en version digitale sur les comptes Facebook et Instagram de Livres Hebdo. "Avec Marie-Hélène Lafon, on écoute une histoire, une belle histoire, mais en peu de mots. Avec des mots forts, des mots sur le silence", a souligné le jury du prix Renaudot lors de la proclamation. 

Dans son nouvel ouvrage Histoire du fils, Marie-Hélène Lafon - lauréate du Renaudot des lycéens en 2001 - remonte un siècle d'histoire familiale, de 1908 à 2008, et propose un regard nouveau sur la filiation. La romancière dépeint le destin d'une famille brisée à travers, notamment, le portrait de Paul.

Sa plume est dense, majestueuse, faite de détails, d'odeurs et de couleurs. Une inspiration que l'écrivaine puise dans le réel, qui la "bombarde constamment" de "motifs, d'histoires, de propos, d'attitudes", comme elle l'explique à Livres Hebdo.

Les prix littéraires bousculés par la crise sanitaire

Le Renaudot, comme le Goncourt, ont été attribués 48 heures après la réouverture des librairies, en pleine crise sanitaire due au Covid-19. Cette année, Covid-19 oblige, la remise des prix littéraires a été bousculée et s'est déroulée par visioconférence.

"C'est un parcours d'écriture, d'édition, de fidélité avec une maison qui a fait confiance à quelqu'un qui était parfaitement inconnu il y a 19 ans", a commenté Marie-Hélène Lafon. "Je suis d'autant plus heureuse de l'avoir que les libraires, plus que jamais cette année, ont besoin des prix."

Un "choix facile" cette année

Marie-Hélène Lafon, 58 ans, peu connue du grand public, est une autrice au long CV, avec déjà 13 romans à son actif. Elle est professeure de lettres classiques à Paris. Son roman avait été déjà remarqué de nombreux jurys littéraires en cette rentrée, remportant au passage le prix des librairies de Nancy en septembre. 

"Cette année, pour une fois, le choix a été facile", a par ailleurs noté le jury du prix Renaudot. L'année dernière, c'est Sylvain Tesson, lauréat surprise car en-dehors de la dernière sélection, qu'il avait récompensé pour La Panthère des neiges.

Le prix Renaudot, créé en 1926, est l'un des prix littéraires les plus prestigieux. Il est également le troisième prix le plus prescripteur après le Goncourt et le Goncourt des lycéens, les ouvrages lauréats s'écoulant à 220 000 exemplaires (selon une étude de l'institut GfK pour le magazine Livres Hebdo, sur la période 2014-2018).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.