La Bibliothèque nationale de France rouvre aux chercheurs sans attendre la fin du confinement

La bibliothèque tous publics reste fermée ainsi que les manifestations et expositions.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Entrée de la Bibliothèque Nationale de France (Dominique Perrault, 1989-1996), le 20 octobre 2020 (MANUEL COHEN / MANUEL COHEN)

La Bibliothèque nationale de France (BnF) a annoncé lundi 23 novembre la réouverture de ses salles de lecture aux chercheurs, sans attendre la fin du confinement. "Les salles de lecture de la Bibliothèque de recherche de la BnF rouvrent leurs portes sur les sites François-Mitterrand, Richelieu, Arsenal et Opéra à compter du 24 novembre 2020, de 10 à 17 heures, du mardi au vendredi", a indiqué l'institution dans un communiqué.

Réservé aux titulaires du "pass recherche"

Sur son site internet, la BnF précise que les salles ouvertes le sont "aux lecteurs titulaires de pass recherche uniquement sur réservation et exclusivement pour la consultation d'ouvrages réservés". Ce pass, payant, est réservé aux étudiants, enseignants, universitaires et journalistes, ainsi qu'aux auteurs de recherches personnelles justifiant qu'ils souhaitent accéder à des documents introuvables ailleurs.

Cette réouverture était autorisée par un décret du Premier ministre du 6 novembre. Elle s'accompagne d'un retour aux conditions qui prévalaient de mai à octobre, à savoir une occupation maximale de 50%. "La bibliothèque tous publics reste fermée ainsi que les manifestations", a ajouté la Bibliothèque nationale.

La fermeture des sites de la BnF à compter du début du deuxième confinement le 30 octobre a écourté plusieurs expositions, comme celle consacrée à l'écrivain Pascal Quignard ou au photographe Josef Koudelka, et retardé l'ouverture de celle consacrée à L'invention du surréalisme, initialement programmée mi-novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.