Cet article date de plus de cinq ans.

Jean-Louis Etienne : "On ne repousse pas ses limites, on les découvre"

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Jean-Louis Etienne : "On ne repousse pas ses limites, on les découvre"
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Jean-Louis Etienne est l’invité du 13 heures de France ce jeudi 22 septembre. Dans son livre "Inventer sa vie", l’explorateur se raconte de manière très intime.

Le livre Inventer sa vie de Jean-Louis Étienne invite à être audacieux, à tenter ce que l’on pense impossible. "On a des capacités que l’on ignore de soi. Et j’aime bien dire qu’on ne repousse pas ses limites, on les découvre parce qu’on ne se met jamais au-delà de sa zone de confort", explique l'explorateur. Jean-Louis Étienne parle de sa mère mais aussi de sa dyslexie. "J’ai toujours aimé expliquer. Ça veut dire qu’il faut étudier, regarder, comprendre pour pouvoir transmettre. J’ai été orienté vers le collège technique où j’ai fait un CAP de tourneur-fraiseur. Après j’ai fait le Bac puis médecine, chirurgien et médecin d’expédition. Moi je n’y croyais pas. Aujourd’hui, j’écris. C’est une découverte pour moi et je dois donc parler plus facilement de mon intimité", raconte-t-il.

Capable de tout faire avec ses doigts

L’explorateur a aussi une passion pour la musique. "Moi ce sont mes dix doigts qui m’ont toujours servi au collège technique pour progresser. Je n’avais pas un rond. J’ai construit ma guitare. J’ai construit mes premiers skis. Cette agilité mentale m’a toujours mis dans une situation d’insouciance. Je me suis toujours dit qu’avec mes dix doigts je pourrai faire une cabane, avoir des poules, un jardin et m’en sortir", conclut l’explorateur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.