"Je vais mieux", un livre de Foenkinos adapté au cinéma

Le mal de dos peut révéler un mal-être, une vie qui part dans tous les sens et tous les ennuis se concentrent sur cette partie du corps. C'est ce que vit le héros du film "Je vais mieux", sorti mercredi 30 mai au cinéma.

France 3

Un jour sans crier gare, son corps dit stop. Laurent en a plein le dos. Pour trouver la source de sa douleur, il va mener une véritable enquête, découvrir au passage que sa femme ne l'aime plus et même perdre son travail. Pour aller mieux, il va se forcer à dire les choses ouvertement et ça décoiffe. Adapté du roman de David Foenkinos, le film Je vais mieux, sorti mercredi 30 mai au cinéma, le réalisateur Jean-Pierre Améris souffrant lui-même du dos.

Personnages burlesques

"J'ai adoré son idée de traiter au travers du mal de dos de tout ce à quoi on a mal dans nos vies. À un moment donné dans nos vies, on a tous mal au travail, mal au couple, mal aux parents qui vieillissent, mal aux enfants qui quittent la maison", explique le cinéaste. On se reconnaît dans ces portraits tendres et burlesques. Les comédiens, tous excellents, font qu'en sortant du cinéma, on va déjà mieux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une image du film \"Je vais mieux\"
Une image du film "Je vais mieux" (France 3)