"Germinal" : dans les coulisses de la nouvelle série événement diffusée ce mercredi 27 octobre sur France 2

Publié Mis à jour
"Germinal" : dans les coulisses de la nouvelle série événement diffusée ce 27 octobre sur France 2
France 2
Article rédigé par
A. Le Quéré, J. Ababsa, France 3 Régions, A. Canestraro - France 2
France Télévisions

C'est l'événement télévisuel de l'automne. Le célèbre roman d'Emile Zola, "Germinal", a été adapté pour France 2. La série revient, en six épisodes, sur la lutte des classes à la mine à la fin du XIXe siècle. 

C'est un souffle moderne pour un classique : Germinal. L'œuvre d'Emile Zola est adaptée en série sur France 2. La révolte des mineurs contre l'injustice est menée par un jeune ouvrier, Etienne Lantier. "J'ai perdu du poids pour le rôle, j'ai pris les chaussures d'Etienne pendant un mois pour trouver une démarche différente. C'est une énorme pression de par l'héritage culturel que ça représente et par l'attente", déclare l'acteur Louis Peres. Le tournage a duré trois mois et s'est tenu sur plusieurs sites différents, dont une ancienne mine. 

2 400 figurants

À l'intérieur de vieux bâtiments, une galerie a été créée de toute pièce pour les scènes au fond de la mine. "On a fait une zone en vrai charbon pour qu'ils puissent frapper vraiment fort", explique Isabelle Quillard, cheffe décoratrice. Dans la série, aux résonances plus contemporaines, les personnages féminins sont plus affirmés que dans le roman. Les scénaristes ont même pris quelques libertés, comme lorsque les mineurs se détendent devant un match de boxe, une scène jamais écrite par Emile Zola.

Pour cette reconstitution historique, 2 400 figurants ont été enrôlés, habillés et maquillés tous les jours. 110 techniciens ont été mobilisés quotidiennement le temps de filmer les six épisodes de la série. "J'en ai pris plein les yeux", a déclaré un ancien mineur venu assister à l'avant-première dans le Nord. Les deux premiers épisodes sont diffusés ce mercredi 27 octobre, sur France 2, à partir de 21h05. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.