Françoise Nyssen va passer la main chez Actes Sud : une "transmission familiale" pour "garantir son indépendance"

En janvier 2023, Françoise Nyssen, fille du fondateur de la maison, passera la main de la présidence d'Actes Sud à Anne-Sylvie Bameule, la fille de son mari.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Françoise Nyssen, ancienne ministre de la Culture et présidente de la maison d'édition Actes Sud, le 13 novembre 2015 (GLEICHAUF NICOLA/SIPA)

L'ancienne ministre de la Culture Françoise Nyssen, fille du fondateur des éditions Actes Sud Hubert Nyssen, va céder son poste de présidente de la maison d'édition à la fin de l'année, a indiqué l'entreprise mardi 27 septembre.

Françoise Nyssen, 71 ans, restera membre du directoire, présidé à compter du 1er janvier par Anne-Sylvie Bameule, 48 ans. Celle-ci est la fille de Jean-Paul Capitani, l'époux de l'ex-ministre. Pauline Capitani, fille de Françoise Nyssen et Jean-Paul Capitani, deviendra directrice des opérations d'Actes Sud le 1er janvier également. Enfin, le poste de directrice générale reviendra à Julie Gautier, fille de Françoise Nyssen, qui succèdera à Olivier Randon.

"Cette transmission familiale représente une chance pour la maison car elle garantit son indépendance pour les années qui viennent. Les trois nouvelles dirigeantes travaillent chez Actes Sud depuis longtemps, elles en connaissent le fonctionnement", a affirmé Françoise Nyssen, citée dans un communiqué.

Kertész, Berberova, Auster, Houston, Jelinek, Gaudé...

Actes Sud fêtera en 2023 ses 45 ans d'existence et s'inscrit selon la magazine Livres hebdo au 12e rang du Classement Livres Hebdo 2022 des éditeurs français avec un chiffre d'affaires 69,5 millions d'euros en 2021.

Fondée dans la région d'Arles (Bouches-du-Rhône) en 1978, Actes Sud est devenue l'un des plus grands groupes d'édition indépendants en France. Son fondateur Hubert Nyssen, écrivain belge installé en Provence, fit grandir son entreprise grâce à des inspirations comme celle d'éditer au milieu des années 1980 la Russe Nina Berberova, qui n'avait rien écrit depuis vingt ans, ou Paul Auster, inconnu en dehors des États-Unis.

Il fit connaître en France Nancy Huston, prix Femina 2006, l'écrivain hongrois Imre Kertész, prix Nobel de littérature en 2002, l'Autrichienne Elfriede Jelinek, Nobel en 2004, ou encore la saga Millénium du Suédois Stieg Larsson.

En 2004, Actes Sud remporte pour la première fois le prix Goncourt (avec Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé). Après le décès d'Hubert Nyssen en 2011, la maison a remporté ce prix quatre fois : en 2011 (Jérôme Ferrari), 2015 (Mathias Enard), 2017 (Éric Vuillard) et 2018 (Nicolas Mathieu).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.