A Digne, un écrivain se penche sur le rôle des maitresses de Jean Giono, effacées de sa biographie officielle

50 ans après la mort de Jean Giono, une partie de sa vie reste cachée. Notamment, ses liaisons amoureuses, gommées de sa biographie officielle. L’écrivain Jack Meurant, passionné de Giono a décidé de rétablir la vérité dans un essai intitulé "Les femmes de Jean Giono, secrets et passions".

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photos des maîtresses de Jean Giono, au coeur de l'essai de Jack Meurant (L'Harmattan). (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / MADIGOU Fabien)

Quatre femmes, quatre maîtresses de Jean Giono, inconnues du public et gommées de la biographie de l’auteur du Hussard sur le toit. Une ineptie pour Jack Meurant, écrivain et passionné de Giono, qui a voulu rétablir la vérité dans son livre Les femmes de Jean Giono - Secrets et passions : "Le biographe Pierre Citron nous a toujours dit qu’Hélène était une secrétaire bénévole de Giono. Celle-là il n’en a jamais parlé, celle-ci non plus, ni celle-ci", raconte l’auteur en pointant du doigt les photos de ces quatre femmes qui illustre son ouvrage consacré aux femmes de Giono.

FTR

Falsification

Quand Jack Meurant découvre l’existence de ces femmes passée sous silence dans la biographie officielle de l’écrivain, il se sent lésé et s’interroge sur la finalité de ce qu’il appelle une falsification. Pourquoi avoir fait disparaître ces quatre femmes de l’histoire officielle, dont Blanche Meyer, qui aurait inspiré Giono pour certaines des héroïnes de ses romans.

Grâce à de nombreuses archives, Jack Meurant a souhaité grâce à ce livre rétablir la vérité et donné une autre image de Giono, moins lisse que la version communément admise : Il y a la Seconde guerre mondiale, et cette période a fait de Giono un personnage parfois détesté, parfois détestable, peut-être un peu à juste titre. Or, on a voulu gommer cette mauvaise image de cet écrivain en imaginant, en inventant un pater familias tel que l’on peut l’imaginer au 19e siècle.

Sentiment partagé par Noémie Trochon, libraire à Digne, chez qui le livre de Jack Meurant connaît un vrai succès et qui s’interroge elle aussi sur ces mensonges : "Les auteurs comme les personnages historiques, pour moi, on cherche à en savoir le plus sur eux ; et c’est dommage d’essayer de rendre discrète cette partie-là de sa vie, alors que cela a pu influencer certaines de ses œuvres."

Selon nos confrères de France 3 Provence, 50 ans après la disparition de l’écrivain, l’Association des amis de Jean Giono qui concourt à la mémoire de l'œuvre et de la vie de l'écrivain, refuse de s’exprimer sur le sujet et continue de nier la place qu’on eut ces quatre femmes dans la vie et l'œuvre de Giono.  

"Les femmes de Jean Giono" de Jack Meurant. (L'HARMATTAN)

Les femmes de Jean Giono - Secrets et Passions, de Jack Meurant – Editions L’Harmattan, collection Espaces Littéraires (252p-25€).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Essais/Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.