Émile Zola : des mines à "J'accuse", portrait d'un écrivain engagé

Dans son nouveau film, "J'accuse", Roman Polanski revient sur l'affaire Dreyfus. À cette occasion, France 2 s'est intéressée à la vie d'Émile Zola, auteur du fameux texte paru dans "L'Aurore" en 1898.

Émile Zola, écrivain respecté, a sacrifié sa gloire dans l'affaire Dreyfus. Aussi célèbre que ses romans, son J'accuse...! a marqué l'histoire. Dans son œuvre, l'auteur s'inspire de son enfance modeste passée à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Son talent va lui offrir la vie bourgeoise dont il rêve. Écrivain social, Zola invente le naturalisme à travers sa saga des Rougon-Macquart, dans laquelle il dénonce les travers de son époque. Pour écrire Germinal, il descend dans la mine aux cotés des "gueules noires". Un roman si fort, que le cinéma s'en saisira.

Une mort mystérieuse

Mais l'affaire Dreyfus entraînera l'auteur engagé dans une écriture encore plus radicale. Militaires, tribunaux, Zola prend la plume et accuse. Cette lettre fait alors la une de L'Aurore. Quatre ans après son J'accuse…!, l'écrivain est retrouvé chez lui, asphyxié par une cheminée obstruée. Crime ou accident ? Sa mort a toujours gardé une part de mystère.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"J\'accuse\" de Zola
"J'accuse" de Zola (Capture d'écran France2)