"Hommage à Hayao Miyazaki, un cœur à l'ouvrage" : l'immense œuvre du maître du dessin animé japonais rassemblée dans livre

"Princesse Mononoké", Le Voyage de Chihiro", "Le Vent se lève"… cet ouvrage passe en revue les chefs-d’œuvre de Miyazaki au travers de son enfance, du Japon et de ses thèmes de prédilection.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le réalisateur japonais Hayao Miyazaki au côté de "Ponyo", une de ses créations animées, en 2009 à Hollywood. (MICHAEL TRAN / FILMMAGIC)

Maître du manga d’animation, Hayao Miyazaki est le seul a rivaliser avec Disney dans son domaine, par la profusion et la qualité de ses créations. Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro, Le Vent se lève… depuis les années 1960, le réalisateur cumule les chefs-d’œuvre. Hommage à Hayao Miyazaki, un cœur à l'ouvrage de Stéphanie Chaptal (Éditions Ynnis) récapitule son immense carrière à travers son rapport à l’enfance, le Japon et ses sujets de prédilection. Une approche documentée, sensible et complète.

Tradition et modernité

Voir un film de Hayao Miyazaki garantit à chaque fois d'en garder un souvenir inoubliable. Ce créateur majeur envoûte par ses histoires, leur mise en images et musique, dans un précieux mélange d’autobiographie, de traditions, d’innovations et d’art. Hommage à Hayao Miyazaki, un cœur à l'ouvrage analyse chaque film à la lumière de ces racines et constances qui jalonnent son œuvre.

Pages consacrées à "Princesse Monononé" dans "Hommage à Hayao Miyazaki, un cœur à l'ouvrage" de Stéphane Chaptal (Editions Ynnis). (Editions Ynnis)

Stéphanie Chaptal cadre avant tout les origines familiales du maître d'où émerge son intérêt pour le monde de l’enfance, sa jeunesse ayant été marquée par des événements majeurs. Sa mère tuberculeuse et son absence se traduisent dans l’importance de la famille et de la solitude dans ses films. Son père avionneur suscita son intérêt pour l’aviation, visible dans toute son œuvre. Puis c’est l'apport de la culture occidentale dans sa formation et ses longs métrages qui frappe, tout en restant fidèle au "monde flottant" du Japon. 

Sacerdoce

L’ouvrage suit ce parcours en exposant par le texte et l’image les multiples facettes d’un artiste majeur dont la force de travail est un sacerdoce, une mission, avec une empathie pour son prochain toute spirituelle. Écologie et technologie, Asie et Occident, famille et universalité, tradition et modernité, s'égrainent dans cet hommage au maître qui s’attache à revisiter chacune de ses contributions, comme scénariste, dessinateur, animateur, réalisateur ou producteur.

Chaque film (TV et cinéma) est analysé sous l'angle d'un thème dominant : l’enfance, l’aviation, la guerre, l’écologie, la spiritualité… L’œuvre du créateur se révèle formatrice, au service de l’homme au-delà du spectateur, en lui inculquant des valeurs cardinales, depuis son plus jeune âge, jusqu’à sa maturité et au-delà. Un bel hommage.

Première de couverture de "Hommage à Hayao Miyazaki, un cœur à l'ouvrage" de Stéphanie Chaptal. (Editios Ynnis)

Hommage à Hayao Miyazaki, un cœur à l'ouvrage
Stéphanie Chaptal
Editions Ynnis
14,95 euros

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.