Cet article date de plus de huit ans.

Le Panthéon : une vue unique sur Paris après trois années de travaux

Parisiens et touristes vont de nouveau pouvoir gravir les marches qui mènent au sommet du Panthéon. Après trois années de travaux, les parties hautes du monument rouvrent à la visite à partir de ce vendredi 1er avril.
Article rédigé par Anne Chépeau
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Vue sur l'ouest de Paris depuis le Panthéon © Benjamin Gavaudo /Centre-des-monuments-nationaux)
La renaissance du Panthéon. Le reportage d'Anne Chépeau

Trois ans ont été nécessaires pour restaurer le tambour et son péristyle, la coupole et le lanternon. Il a fallu reprendre la couverture qui n’était plus étanche, restaurer ou remplacer les pierres et refaire à neuf les faces externes des sculptures, exposées aux intempéries. Les équipes de restauration n’ont pas échappé aux mauvaises surprises : le lanternon très abimé a dû être entièrement démonté pour pouvoir être restauré. "Une grue a déposé le lanternon qui a été démonté comme un très grand puzzle" , explique Delphine Christophe, directrice de la conservation au centre des Monuments Nationaux. Chaque bloc de pierre a été numéroté, descendu au sol et posé sur des palettes. Certains ont été remplacés, les autres ont été restaurés.

  (Le Panthéon vu depuis la rue Soufflot © Benjamin-Gavaudo / Centre-des-monuments-nationaux)
  (Péristyle du tambour du dôme (gauche) et dôme vu depuis la coursive sud-ouest (droite) © Benjamin Gavaudo / Centre des monuments nationaux)

Objectif : une fréquentation en hausse

Pendant les travaux, le Panthéon a perdu 75.000 visiteurs. La réouverture des parties hautes devrait faire repartir la fréquentation à la hausse. Après avoir gravi les 206 marches qui mènent au péristyle du tambour, les visiteurs vont de nouveau profiter d’une vue à 360° sur Paris. "Il s’agit d’une vue historique, celle du Paris des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle, qui n’a rien à voir avec le Paris d’Haussmann ", souligne Pascal Monnet, l’administrateur du Panthéon.

La restauration des parties hautes constitue la première étape d’un chantier qui concerne l’ensemble du monument, pour un budget total d’une centaine de millions d’euros. Prochaine étape de cet énorme chantier du Panthéon : la restauration du péristyle.

 

  (Péristyle du tambour du dôme du Panthéon, plafond à caissons ©-Benjamin-Gavaudo / Centre des monuments nationaux)
A LIRE AUSSI ►►►  Expliquez-nous... le Panthéon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.