Le monde du rire perd une pionnière, Sylvie Joly

Que ce soit Dany Boon, Pierre Palmade, Anne Roumanoff... Tous ont salué celle qui leur a ouvert la voie, Sylvie Joly, décédée ce vendredi 4 septembre. 

France 3

Sylvie Joly est décédée à l'âge de 80 ans. elle avait été la première à avoir inventé le "one-woman show". Elle s'est éteinte le 4 septembre. Elle avait dû interrompre sa carrière à cause de la maladie de Parkinson. Elle avait mauvais genre Sylvie Joly, c'est ce que disaient d'elle les parents de Bernadette, future épouse de Jacques Chirac. Les deux jeunes filles se sont en effet fréquentées sur le banc de l'école.

Créatrice du "one-woman show"

Sa gouaille naturelle, elle l'avait d'abord mise au service d'une toute autre vocation : avocate. Le jour de l'examen final, son destin bascule. Après son discours, elle est convoquée par le bâtonnier qui lui dit alors qu'elle fait plus comédienne qu'avocate. Poussée par son mari, elle prend alors des cours de comédie, se met à écrire et invente le "one-woman show". Sa personnalité n'échappe pas non plus aux cinéastes, comme Jean-Pierre Mocky qui lui offre un rôle en 1988 dans "Le miraculé", un rôle qui lui vaudra une nomination aux Césars. "C'est la disparition d'un type d'actrice qui n'existe plus beaucoup", regrette le réalisateur Jean-Pierre Mocky. Sa carrière avait été interrompue en 2010 par la maladie de Parkinson.

Le JT
Les autres sujets du JT
La comédienne et humoriste Sylvie Joly au Casino de Paris, en 2001.
La comédienne et humoriste Sylvie Joly au Casino de Paris, en 2001. (LECARPENTIER/SIPA / SIPA)