L'ivoire au coeur de l'histoire au chateau-musée de Dieppe

Il possède la plus grande collection française d'objets en ivoire. Visite au château-musée de Dieppe où près de 2000 pièces finement ciselées sont exposées.

Le château-musée de Dieppe conserve près de 2000 pièces en ivoire
Le château-musée de Dieppe conserve près de 2000 pièces en ivoire (© O. Journiat / France Télévisions)

Certaines de ses oeuvres sont uniques au monde ! A Dieppe, les murs du château-musée abritent près de 2000 pièces en ivoire. Ces objets finement ciselés - on croirait parfois de la dentelle - rappellent que depuis le 16e siècle, l'histoire de la ville est étroitement liée à celle d'une matière alors très recherchée pour sa blancheur, sa longévité et son exotisme. Une collection d'une grande richesse qui impressionne les visiteurs même si aujourd'hui le regard sur l'ivoire a changé. 

Objets utilitaires (poignée de porte ou manche de parapluie), décoratifs (médaillons, statuettes ou maquettes de bateaux, tradition martime oblige), pratiques (pièces d'échiquier), les oeuvres acquises par le château-musée montrent l'immense talent des artisans qui travaillaient l'ivoire. 

Jusqu'à 300 ivoiriers

Issu de défenses d'éléphants, de dents de cachalots ou de narval, l'ivoire était importé depuis le continent africain et débarqué sur les quais de Dieppe. La ville a compté jusqu'à 300 ivoiriers réputés pour leur savoir-faire bien au delà des frontières. 

Une des pièces en ivoire de la collection du musée-château de Dieppe
Une des pièces en ivoire de la collection du musée-château de Dieppe (©O. Journiat / France Télévisions)

Mais si l'on ne peut qu'être impressionné par la finesse des réalisations, aujourd'hui, le regard sur l'ivoire a changé. Depuis 1989, pour protéger les populations d'éléphants, son commerce est prohibé et un décret français interdit également la production et la vente d'objets, même si la matière première provient de stocks anciens.

Une époque révolue

On se souciait peu du sort des animaux" reconnait Cécile Jovanovic, directrice adjointe du musée. "C’était une matière première qui permettait de faire des beaux objets. Le regard change et ça reste des traces d’une époque révolue". Ces changements de réglementation ont d'ailleurs contraint la dernière professionnelle dieppoise à fermer boutique, il y a tout juste deux ans.

Les pièces existantes continuent malgré tout de fasciner. Et le château-musée va agrémenter sa collection d'une nouvelle pièce exceptionnelle, acquise récemment par la ville lors d'une vente chez Christie's à Paris. Ce temple de Mercure sculpté entre 1816 et 1830, fut probablement offert à la duchesse, grande amatrice d'oeuvres en ivoire

Tour de force offert à la duchesse de Berry en ivoire d’éléphant acquis par le château-musée de Dieppe en novembre 2019
Tour de force offert à la duchesse de Berry en ivoire d’éléphant acquis par le château-musée de Dieppe en novembre 2019 (©Christie’s Images Limited)

Le musée de Dieppe est ouvert du mercredi au dimanche (sauf 1er janvier). Il sera fermé 3 semaines à compter du lundi 6 janvier.