Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "Complément d'enquête" teste auprès des buralistes l'interdiction des jeux de grattage aux mineurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
"Complément d'enquête" teste auprès des buralistes l'interdiction des jeux de grattage aux mineurs
COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2

Les jeux de loterie et de hasard sont interdits aux mineurs. Ça, c'est la loi. Mais qu'en est-il dans la réalité ? "Complément d'enquête" a fait le test, et... bingo !

La loi est formelle : tous les jeux d'argent sont interdits aux mineurs, et parmi eux, les jeux de hasard commerciaux tels le Loto et tous les jeux à gratter. La Française des Jeux se veut irréprochable sur la question.

Dans cet extrait de "Complément d'enquête", l'un de ses commerciaux a justement rendez-vous à Brest avec des buralistes. Objet : une petite piqûre de rappel à l'aide d'un quizz, pour s'assurer qu'ils connaissent bien la loi.

Dix bureaux de tabac testés

Connaître la loi est une chose, mais qu'en est-il dans la pratique ? Le magazine a demandé à Zéa, 15 ans tout juste, de faire le test en caméra cachée. La jeune fille est chargée d'acheter des jeux de grattage.

Les buralistes sont-ils intimidés par les contrôles de la Française des Jeux ? C'est ce que nous allons voir. Sur la dizaine auxquels Zéa s'est adressée, un seul lui a demandé son âge… mais il n'a même pas attendu sa réponse. Aucun n'a exigé sa carte d'identité. Au final, bingo ! notre jeune cliente a pu acheter des tickets dans les dix bureaux de tabac testés.

Extrait de "Complément d'enquête" du 21 décembre 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.