VIDEO. Des "Diaboliques" à "L'Homme du train"... Comment Johnny Hallyday a conquis le monde du cinéma

Parallèlement à sa carrière de chanteur, Johnny Hallyday a aussi tenu de nombreux rôles au cinéma. Une passion pour le septième art qui remonte à l'enfance.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Johnny Hallyday avait plusieurs cordes à sa guitare. En plus de la musique, le rockeur, mort dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 décembre, s'est illustré à plusieurs reprises au cinéma, jusqu'à gravir les marches du festival de Cannes, en 2009, pour Vengeance de Johnnie To. Durant toute sa carrière, il n'a jamais vraiment cessé d'apparaître sur grand écran, enchaînant plus de trente films.

>> Suivez les réactions après la mort du "rockeur" dans notre direct

Un dernier film en 2017

Enfant, déjà, Jean-Philippe Smet s'est dirigé vers le septième art. A 11 ans, il décroche un rôle de figurant dans Les Diaboliques de Henri-Georges Clouzot, avant de se consacrer à la musique. Les réalisateurs, une fois sa notoriété acquise en tant que chanteur, lui proposent d'abord surtout des rôles de chanteur, mais il endosse ensuite régulièrement le costume de voyou.

En 1985, il décroche le rôle principal de Détective, de Jean-Luc Godard, aux côtés de sa compagne de l'époque, Nathalie Baye. La consécration vient en 2002, avec L'Homme du train de Patrice Leconte, dont il partageait l'affiche avec Jean Rochefort. "Je dis à ses fans 'vous avez raison d'aimer ce garçon'", s'emballait ce dernier après le tournage. En 2017, on a pu voir sa gueule légendaire dans Rock'n Roll de Guillaume Canet et dans Chacun sa vie de Claude Lelouch, qui l'avait filmé plusieurs fois.

Johnny Halliday dans \"L\'Homme du train\" de Patrice Leconte en 2002.
Johnny Halliday dans "L'Homme du train" de Patrice Leconte en 2002. (CINE B / ZOULOU FILMS / AFP)