L’invitée du Soir 3 : Léna Lutaud revient sur la mort de Johnny Hallyday

Un an près la mort de Johnny Hallyday, l’émotion est toujours présente pour les fans. La journaliste et grand reporter au Figaro Léna Lutaud revient sur ce phénomène.

Voir la vidéo

Johnny Hallyday est mort depuis un an, laissant orphelin des milliers de fans. La journaliste et grand reporter au Figaro, Léna Lutaud, également auteure de "Ils se sont tant aimés", revient sur cet anniversaire qui amène les fidèles vers Saint-Barthélemy.
"Johnny est un dieu, on ne peut pas y toucher, il est au-dessus de tout le monde, ils sont inconsolables", décrypte Léna Lutaud.
Mais de l’autre côté, il y a la famille qui se bat pour l’héritage. "David et Laura ne s’attendaient pas à être déshérités. Ils sont tombés de très haut. Ils se battent pour le patrimoine financier de leur père, un patrimoine de 100 millions d’euros, et surtout le droit moral. (…) David veut tenir le flambeau de la carrière posthume de son papa", dit-elle.

Décision de justice cruciale

Est-ce toujours une question d’argent dans ce dossier d’héritage ? "David ne veut pas le droit sur les derniers disques, mais le droit moral, il n’y a pas d’argent-là… ", dit la journaliste du Figaro.
Le dernier disque fait aussi un carton, devenant un enjeu de cette bataille. "Il s’est vendu à 1,20 million d’exemplaires déjà, un score historique. Johnny avait un contrat hors norme, il avait 25 % de royalties, cela représente 2,5 millions d’euros déjà pour Laetitia".
Une décision de justice est attendue le 18 décembre, une étape-clé. "Ça va être un rebondissement parce que, si la justice décide de geler, ça va être un coup dur pour Laetitia", indique la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chanteur Johnny Hallyday, sur la scène des Victoires de la musique, le 12 février 2016, au Zenith de Paris.
Le chanteur Johnny Hallyday, sur la scène des Victoires de la musique, le 12 février 2016, au Zenith de Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)