Laeticia Hallyday sort de son silence

Pour la première fois, Laeticia Hallyday, la veuve de l'idole des jeunes, sort de son silence. Quatorze pages d'entretien dans le journal Le Point où elle livre sa version des faits avec beaucoup de détails.

Quatre mois après le décès de son mari, c'est la première fois qu'elle s'exprime. Pêle-mêle, Laeticia Hallyday évoque son anorexie passée, l'adoption de ses enfants, ses rapports avec les aînés de Johnny, leur absence pendant la maladie. "Après qu'ils ont appris que leur père était malade, David a attendu six mois pour venir et Laura, quatre. Mais je ne veux pas les juger, vous savez : ils avaient sans doutes leurs raisons. Peut-être même qu'il avaient peur", explique-t-elle dans Le Point. Une absence qui, selon elle, faisait souffrir son mari.

David Hallyday et Laura Smet "ne voulaient pas d'obsèques nationales"

Les a-t-elle empêchés de voir leur père à la fin ? Laeticia est formelle : c'était le choix de Johnny Hallyday. Chaque visite inhabituelle le renvoyait à la mort. alors que s'est-il passé après le décès du chanteur ? "Je leur ai proposé d'assister à tout, mais il n'ont pas souhaité fermer le cercueil avec moi. Ils n'ont pas voulu descendre les Champs-Elysées avec moi (...). Ils ne voulaient pas d'obsèques nationales", affirme Laeticia. En revanche cette dernière est moins locace sur le choix de Johnny Hallyday de déshériter David et Laura, précisant juste : "Il estimait qu'il avait fait des donations de son vivant et que ça les protégeait".

Le JT
Les autres sujets du JT
Laeticia Hallyday, lors des obsèques de Johnny Hallyday, à La Madeleine, à Paris, le 6 décembre 2017.
Laeticia Hallyday, lors des obsèques de Johnny Hallyday, à La Madeleine, à Paris, le 6 décembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)