Johnny Hallyday : "Paris-Match, c'était son journal"

Dans le Grand Soir 3 ce mercredi 6 décembre, le rédacteur en chef adjoint du célèbre magazine évoque le prochain numéro à paraître vendredi, qui reviendra sur la dernière année de l'ex-idole des jeunes.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Qui de mieux que Paris-Match pour parler de la vie de Johnny Hallyday, décédé dans la nuit du mardi à mercredi. Le magazine a en effet suivi toute la carrière du rockeur. Sa disparition a donc été vécue comme choc par la rédaction. "On s'est tous retrouvés très tôt au journal pour mettre un point final à ce numéro" spécial qui doit paraître vendredi 8 décembre, confie Benjamin Locoge, rédacteur en chef adjoint de Paris-Match. "Ce n'est pas un numéro où on va refaire l'histoire de Johnny [...] On va surtout raconter la dernière année", prévient-il.

Johnny Hallyday peut se targuer d'avoir fait 77 fois la une du célèbre magazine depuis 1960. "Paris-Match c'était son journal", explique Benjamin Locoge, qui confie que l'artiste ne comprenait pas lorsqu'il était relégué à l'intérieur du magazine et ne figurait pas en couverture. Et de poursuivre : "Johnny a raconté sa vie aux Français dans Paris-Match [...] il nous a présenté ses femmes, ses enfants, emmené à ses mariages et dans les coulisses de tous ses grands concerts".

"C'était l'homme qui pouvait se rouler par terre"

Dans les années 1960, l'idole des jeunes représentait la "liberté". "C'était l'homme qui pouvait se rouler par terre", explique Benjamin Locoge. Pour autant, Johnny Hallyday passe à côté de Mai-68. "La politique ne l'a jamais vraiment intéressé. Il préférait être à Ipanema avec sa femme d'alors, Sylvie, plutôt que sur les barricades", explique le journaliste. L'artiste ne se rendait d'ailleurs que rarement dans les isoloirs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Johnny Hallyday, le 22 septembre 2006.
Johnny Hallyday, le 22 septembre 2006. (MAXPPP)