Johnny Hallyday : Laura et David reçoivent le soutien d'Eddy Mitchell et Sylvie Vartan

Johnny Hallyday avait fait des donations à ses enfants, Laura et David. Tous deux estiment avoir été déshérités. Ils ont reçu le soutien d'Eddy Mitchell et de Sylvie Vartan.

France 3

David Hallyday tout sourire, entouré de Johnny et Laeticia pour fêter en famille les 74 ans de la star. Mais deux mois après la mort du rockeur, c'est la fin de l'union sacrée après la publication du testament de Johnny Hallyday. "Je ne prends expressément aucune disposition dans ce testament ou dans aucun autre document à l'intention de mes enfants David Smet et Laura Smet, auxquels j'ai déjà fait des donations par le passé." David Hallyday aurait notamment reçu en mars 2002 la moitié d'une luxueuse villa située dans le XVIe arrondissement, estimée aujourd'hui à 20 millions d'euros.

Le testament est-il légal aux yeux du droit français ?

Sa demi-soeur Laura Smet, elle aussi propriétaire d'un appartement au coeur de Paris, aurait touché en 2003 442 000 euros, puis en 2007 450 000 euros. Elle percevrait par ailleurs 5 000 euros par mois depuis 2004. David et Laura Smet ont reçu le soutien de plusieurs de leurs proches : "Je ne comprends pas que l'on puisse déshériter ses enfants. Étant le parrain de Laura, il est normal que je la soutienne", a déclaré Eddy Mitchell. "Pouvez-vous imaginer une seule ce seconde ce que peut ressentir David, artiste lui-même, fils d'artistes, d'être privé de tout droit de regard sur la gestion de l'héritage artistique de son père ?", a de son côté réagi Sylvie Vartan. Johnny Hallyday habitait en France une partie de l'année, mais c'est aux États-Unis qu'il a rédigé son testament en 2014. La justice devra notamment déterminer si ce document est légal aux yeux du droit français.

Le JT
Les autres sujets du JT
La femme et les enfants de Johnny Hallyday lors de l\'arrivée du cortège au pied de l\'église de la Madeleine, le 9 décembre 2017 à Paris.
La femme et les enfants de Johnny Hallyday lors de l'arrivée du cortège au pied de l'église de la Madeleine, le 9 décembre 2017 à Paris. (FRANCOIS MORI / AP / SIPA)