Isère : Charvieu-Chavagneux, la seule commune de France à avoir une rue Johnny-Hallyday, se fait voler ses panneaux

Il s'agit de la seule commune française à avoir donné à une de ses rues le nom du chanteur, mort dans la nuit de mardi à mercredi. 

Un des panneaux de la rue Johnny-Hallyday, à Charvieu-Chavagneux (Isère). 
Un des panneaux de la rue Johnny-Hallyday, à Charvieu-Chavagneux (Isère).  (DR)

Faut-il y voir un geste de désespoir ? Cinq panneaux "Johnny Hallyday" ont été dérobés, dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre, à Charvieu-Chavagneux (Isère), seule commune française à avoir baptisé une rue du nom du chanteur, mort dans la nuit de mardi à mercredi. "On comprend un peu les voleurs, mais s'ils pouvaient nous envoyer un chèque de 70 euros pour commander de nouveaux panneaux, on ne les dénoncera pas", confie le maire, Gérard Dézempte, à franceinfo. 

Grand fan de Johnny, l'édile avait proposé en juin 2013 de baptiser cette rue du nom de la star et avait obtenu l'unanimité du conseil municipal. Huit panneaux avaient alors été disposés le long de cette voie pavillonnaire. "Johnny Hallyday est un remarquable ambassadeur de France, contrairement à certains politiques", estime Gérard Dézempte, qui compte aussi une rue "Charles Aznavour" et "Edith-Piaf" dans sa commune de près de 10 000 habitants.

Je suis très heureux d'être le maire de la première commune à avoir reconnu les mérites de Johnny Hallyday.Gérard Dézempte, maire de Charvieu-Chavagnieuxà franceinfo

"Plein d'autres villes vont nous imiter !"

Philippe habite depuis deux ans au 5, rue Johnny-Hallyday. Il raconte à France Bleu Isère que les gens étaient surpris quand il donnait son adresse : "Ils trouvaient ça drôle, car pour eux, on ne donnait un nom de rue qu'à des gens morts. Maintenant que Johnny est parti, plein d'autres villes vont nous imiter !"

Gérard Dézempte est bien déterminé à remplacer les panneaux manquants. "Ils n'y sont pas allés de main morte, ils ont même embarqué le bloc de béton qui fixait le mât du panneau", explique-t-il. Le maire est même prêt à jouer les intermédiaires et à commander davantage de panneaux Johnny Hallyday si des fans du chanteur étaient intéressés.