Inhumation de Johnny à Saint-Barthélemy : cette décision est "un honneur pour nous"

Bruno Magras, président de la collectivité de Saint-Bathélemy, a expliqué, vendredi sur franceinfo, que Johnny Hallayday lui avait avoué, il y a deux ans, qu'il souhaitait reposé au cimetière de Lorient sur l'île.

Bruno Magras et Johnny Hallyday, le 18 fevrier 2006, l\'occasion d\'un cocktail sur la terrasse de l\'hôtel de ville de Gustavia (Saint Barthélemy).
Bruno Magras et Johnny Hallyday, le 18 fevrier 2006, l'occasion d'un cocktail sur la terrasse de l'hôtel de ville de Gustavia (Saint Barthélemy). (MAXPPP)

Le corps de Johnny "devrait arriver dimanche en fin d'après-midi", à Saint-Barthélemy où le chanteur avait une villa, a indiqué Bruno Magras, vendredi 8 décembre à franceinfo. Le président de la collectivité a également ajouté que "l'inhumation aura lieu lundi" dans "l'intimité".

Bruno Magras n'a pas été surpris par cette décision, "parce qu'il y a deux ans, il avait dit si je meurs je veux que tu me fasses une place au cimetière de Lorient". Dans un premier temps, le président de la collectivité "avait pris ça à la rigolade parce qu'il était en pleine forme".

L'idylle avec Saint-Barth

Johnny et Laeticia étaient tombés très amoureux de Saint-Barthélemy et c'était réciproque, a affirmé Bruno Magras : "Il partait à chaque fois avec certain regret et c'était une île où la population l'avait adopté. Il n'était pas ennuyé par les demandes d'autographes, car ce n'est pas dans la culture des gens de l'île."

Pour le président de la collectivité, "qu'il ait pris cette décision et qu'elle soit respectée non seulement c'est un honneur pour nous et c'est une marque de reconnaissance à l'endroit d'une population qui l'avait parfaitement accueillie", a conclu Bruno Magras.