Hélicoptère, bain de foule, main géante... Neuf entrées sur scène marquantes de Johnny Hallyday

L’artiste laisse le souvenir d’une insatiable bête de scène toujours à la recherche de nouveaux défis pour ses entrées. Franceinfo a compilé les plus impressionnantes.

Johnny Hallyday fait son entrée sur scène lors d\'un concert à Montréal en octobre 2012 dans une boule de métal
Johnny Hallyday fait son entrée sur scène lors d'un concert à Montréal en octobre 2012 dans une boule de métal (ROGERIO BARBOSA / AFP)
avatar
Benoît JourdainFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une bête de scène. Pour Johnny Hallyday, mort dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 décembre à l'âge de 74 ans, l’expression n’est pas galvaudée. Au cours de son demi-siècle de carrière, le rockeur a écumé toutes les plus grandes scènes de France, se produisant des centaines de fois à Bercy, au Palais des sports ou à l'Olympia. Il n'a que 18 ans quand il foule pour la première fois la scène de la fameuse salle de Bruno Coquatrix. Au fur et à mesure que sa carrière décolle, les salles vont s'agrandir et Johnny ira même conquérir des stades.

>> Partagez vos souvenirs de Johnny Hallyday avec la rédaction de franceinfo.fr grâce à ce direct

Le Parc des Princes, le Stade de France, Gerland (Lyon) ou encore le Vélodrome (Marseille) ont accueilli la star et ses shows monumentaux. Car Johnny voyait les choses en grand. En très grand. Toujours à la recherche de nouvelles idées pour impressionner son public, il s’est inspiré de son époque (Mad Max dans les années 80, la magie dans les années 90) ou n’a pas hésité à prendre des risques (son entrée dans le Parc des Princes en 1993). Retour sur ses apparitions sur scène les plus marquantes.

En mode "survivant"

C’était où ? Au Palais des sports de Paris.

C’était quand ? 1982.

Johnny Hallyday a 39 ans et occupe cette salle du XVe arrondissement de Paris, du 14 septembre au 11 novembre. La mise en scène de ce nouveau spectacle est signée Jean Renard, son producteur. Au départ, "le scénario était plus basé sur Vampirella et tout le merdier", raconte le producteur Pierre Billon, dans le livre de Serge Loupien, Johnny Hallyday : la dernière idole. "Johnny devait arriver en vampire avec les grandes dents, le sang, etc. La totale. Ca s’appelait Fantasmhallyday. On a commencé à bosser à cinq là-dessus : Claude Mulot, Long Chris, Johnny, [Jean] Renard et moi, pendant un séminaire à l’Alpe d’Huez. Et comme entre-temps étaient sortis, Conan Le Barbare, Mad Max, New York 1997, etc, nous avons décidé d’oublier un peu le côté Transylvanie pour nous orienter vers le genre ville détruite et fin du monde." Avant l’arrivée sur scène de Johnny, une voix-off clame : "Au cours de la nuit des deux lunes, un homme un seul revient du domaine des ombres, cet homme c'est le survivant, pour la dernière fois, il va vivre pour vous ses fantasmes." Le décor s’écarte, le rockeur apparaît ensuite et met le feu à deux figurants avant de débuter son show.

Dans une main géante

C’était où ? Au Zénith de Paris.

C’était quand ? 1984.

Johnny Hallyday s’installe au Zénith de Paris pour trois mois, du 25 octobre 1984 au 2 février 1985. Il n’a pas voulu inaugurer le Palais omnisports de Paris qui vient de s’ouvrir à Bercy. Avec Hilton McConnico, designer de mode et chef décorateur pour le cinéma, il imagine une mise en scène ambitieuse. "On a fait construire une main géante à Birmingham : cinq mètres de large, neuf mètres de long, le bras fait 15 mètres. Elle avance en poing serré au-dessus des spectateurs, s’ouvre… et je suis dedans", s’enthousiasme le chanteur dans une interview à Elle, relatée par Frédéric Quinonero dans son livre Johnny Live. Lors de la première, repoussée au 26 octobre pour cause de grève, l’effet fonctionne. Le public est impressionné. Pour le chanteur l’expérience s’avère éprouvante. "Quand ça s’ouvre et que je me retrouve debout... c’est affreux : j’ai le vertige !", avoue-t-il plus tard à France Soir.

Dans un tour de magie

C’était où ? Au Palais omnisports de Paris-Bercy.

C’était quand ? 1992.

C’est la troisième fois que Johnny investit Bercy. Il s’y produit du 15 septembre au 4 octobre. Pour aller toujours plus loin, Johnny pense cette fois à faire "une cascade avec une auto dans Bercy", raconte Jean-Claude Camus, son producteur, dans le documentaire, Histoire d’un spectacle Bercy 92. Une idée abandonnée car "pas assez spectaculaire", selon ce dernier. Pour s’inspirer, Johnny et son équipe s’envolent donc à Las Vegas où ils voient le spectacle des deux magiciens, Siegfried et Roy. Ils en sortent "époustouflés", affirme le producteur. Avec l’aide du réalisateur et producteur Christian Fechner, Johnny et son équipe vont imaginer une arrivée sur scène "avec un grand effet d’illusion". Ce sera donc cet ascenseur suspendu à quelques mètres du sol dans lequel apparaît le chanteur.

En fendant la foule (1er épisode)

C’était où ? Au Parc des Princes.

C’était quand ? 1993.

Les 18, 19 et 20 juin 1993, Johnny s’offre le Parc des Princes pour fêter ses 50 ans. Pour marquer le coup, il va prendre un bain de foule. Il traverse le public pour le plus grand plaisir des spectateurs. Au total, près 180 000 personnes assistent à ces trois dates, rapporte RTL. Avant d’entrer, Johnny fait dans l’humour : "J’espère que je ne vais pas perdre mon pantalon", lance-t-il à un de ses gardes du corps. "Je voulais faire mon entrée en scène un peu comme un boxeur, raconte-t-il après. Il se passe tellement de choses dans la tête. On se dit ‘dis donc qu’est-ce qu’elle est loin cette scène, est-ce qu’on va y arriver ?’ Deuxièmement, on se dit qu’est-ce que j’ai eu comme idée con de faire ça ? Qu’est-ce que je fous là ?" Aucun incident ne viendra émailler ces trois entrées en scène. Une belle bousculade, tout au plus.

Depuis un hélicoptère

C’était où ? Au Stade de France.

C’était quand ? 1998.

Après la Coupe du monde de football, le Stade de France accueille un autre évènement : Johnny. Pour son premier concert dans ce lieu, le chanteur voit les choses en grand. Il veut un hélicoptère piloté par Michel Drucker. L’animateur raconte, sur le plateau de "C à vous", comment le chanteur lui a soumis l’idée : "Il m’appelle à 4 heures du matin (...), il me dit 'tu vas me faire Apocalypse Now au Stade de France." La première, prévue le 4 septembre, est annulée à cause de la pluie. Ce n’est que partie remise : le 5, un hélicoptère, effectivement piloté par Michel Drucker, déposer la star (ou paraît la déposer) sur le toit du Stade du France, avant qu'elle n'apparaisse quelques instants plus tard au milieu de la scène. Mais Le Parisien révèlera ensuite qu'il s'agissait en fait d'une doublure.

Dans un feu d'artifice à la tour Eiffel

C’était où ? Sur le Champ-de-Mars, devant la tour Eiffel.

C’était quand ? 2000.

Johnny quitte les salles ou les stades pour installer son show sur le Champ-de-Mars. Ce 10 juin, il donne un concert gratuit devant des centaines de milliers de fans. L’entrée est plus sobre qu’au Stade de France, Johnny étant caché à l’intérieur d’une boule au centre de la scène qui s’ouvre dans un déluge de pyrotechnie. Le spectacle, pensé par Bernard Schmitt, est un show énorme, mais a donné envie au chanteur "de retrouver son public" après s’être produit devant "cette énorme masse", explique son metteur en scène dans L’Humanité.

Johnny Hallyday en mode "bulldozer"

C'était où ? Au Stade de France.

C'était quand ? 2012.

Johnny revient à Saint-Denis pour la troisième fois. Tout le monde a encore en mémoire son entrée par hélicoptère en 1998. Cette fois, il va chercher de l'aide auprès d'Yves Aucoin, "un spécialiste des effets spéciaux et des grandes productions", raconte Eric Le Bourhis dans son livre Johnny, l'incroyable histoire. Après avoir travaillé avec Céline Dion ou sur les spectacles du Cirque du soleil, Yves Aucoin découvre "un Johnny extrêmement impliqué". "Il cherchait un effet de toute-puissance pour bien faire de son show un grand spectacle rock (...) Notre proposition de le faire entrer sur scène dans une boule de métal, large d'environ quatre mètres, a fait tilt", raconte-t-il. A 69 ans, le rockeur veut montrer qu'il reste un bulldozer.

Johnny Hallyday fend la foule (2e épisode)

C’était où ? À Bercy.

C’était quand ? 2013.

Pour ses 70 ans, Johnny investit Bercy pour trois dates : 14, 15 et 16 juin. Comme au Parc des Princes, pour son demi-siècle, le rockeur entre sur scène en fendant la foule. Il chante Que je t’aime, entouré de ses gardes du corps et de son photographe, Renaud Corlouër, qui l’a suivi lors de la tournée "On the road" (2012-2013). Ce dernier raconte à Paris Match ce moment spécial. "A Bercy, j’ai traversé la foule à ses côtés. Marchant à reculons, je saisissais les moments intenses de cette entrée magistrale. La foule qui ondulait telle une mer déchaînée a fini par se refermer sur nous (...)  Le soir de ses 70 ans, je venais d’immortaliser des instants de fureur."

Johnny Hallyday, tempête dans un crâne

C’était où ? A l’Accor Hotel Arena.

C’était quand ? 2016.

C'est son dernier passage, en solo, dans l’ancien Palais omnisports de Paris-Bercy, devenu Accor Hotel Arena. Pour sa tournée "Rester Vivant", il choisit de faire son entrée à l’intérieur d’une tête de mort. Il reviendra encore dans cette salle avec les concerts du trio des Vieilles Canailles, qu’il compose avec ses amis Eddy Mitchell et Jacques Dutronc. Avec ces huit nouvelles représentations, Johnny Hallyday s’est produit 101 fois dans cette salle.