Une entreprise veut sortir un clone de la Game Boy, sans l'accord de Nintendo

L'entreprise américaine Hyperkin, qui a annoncé ce nouveau produit lors du salon CES de Las Vegas, est spécialisée dans la réédition de vieilles consoles.

Un enfant joue à un modèle original de Game Boy, la console portable de l\'entreprise japonaise Nintendo. (Photo d\'illustration)
Un enfant joue à un modèle original de Game Boy, la console portable de l'entreprise japonaise Nintendo. (Photo d'illustration) (THOMAS EISENHUTH / ZB)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La nouvelle avait de quoi faire le bonheur des joueurs nostalgiques : un retour de la Game Boy, la fameuse console portable sortie en France en 1990, sur laquelle beaucoup d'entre eux ont découvert les jeux vidéo. L'entreprise américaine Hyperkin a annoncé la sortie d'une version revisitée de la console, capable de lire les cartouches de jeu originelles, lors du CES, le plus important salon consacré à l'électronique grand public, qui se clot vendredi 12 janvier à Las Vegas (Etats-Unis). Mais Nintendo, le créateur de la Game Boy, n'a rien à voir avec ce nouveau produit.

Selon le site américain Gizmodo, Hyperkin affirme que sa console pourra lire les cartouches originelle de Game Boy. Elle ne fonctionne plus avec des piles mais avec une batterie, dispose de hauts-parleurs stéréo, et sera fabriquée en aluminium, et non en plastique comme l'original. Le produit est annoncé pour l'été 2018 et devrait coûter moins de 100 dollars aux Etats-Unis. On ne sait pas si une sortie en France est prévue.

Ultra Game Boy, un nom qui n'a rien d'officiel

Avec cette annonce, de nombreux sites spécialisés se sont empressés de se réjouir d'un retour de la Game Boy, mais ce n'est pas exactement ce que propose Hyperkin. Les images filmées par le site américain Gizmodo montrent bien que le nom "Game Boy" n'apparaît nulle part sur le prototype présenté au CES, et l'entreprise précise bien que le nom d'Ultra Game Boy, par lequel elle désigne son produit, n'est qu'un nom de travail.

Nintendo n'est pas impliqué dans la création de cette Ultra Game Boy, et quand elle réédite ses consoles, elle ne confie pas leur conception dans les entreprises tierces. Deux d'entre elles ont vu le jour, jusqu'ici : la Nes Classic Mini et la Super Nintendo Classic Mini, respectivement en 2016 et 2017. Si des rumeurs ont évoqué une possible réédition de la Game Boy par la firme japonaise, elle ne fait pour l'instant que proposer de télécharger des jeux de Game Boy sur la Nintendo 3DS, sa console portable actuelle.

Le Monde explique que Hyperkin est spécialisé dans la réédition de vielles consoles dans des versions un peu différentes de l'original, et que celles-ci ne sont pas toujours de grande qualité. Le journal avait ainsi testé en 2014 la Retron 5, machine censée lire des cartouches de jeux de trois consoles à la fois, la Super Nintendo, la NES et la Megadrive. Elle qui "s’était révélée fragile, dysfonctionnelle et mal conçue", écrit le journal.