Un collectionneur alsacien récrée le premier siège social de Nintendo dans son jardin

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Collection Nintendo Alsace
Article rédigé par
France Télévisions

Il possède une collection à faire pâlir d'envie certains fans de Nintendo. Fabrice Heiling accumule les objets produits par la firme japonaise depuis sa création aux années 1980. Jusqu'à reproduire le premier siège social de l'entreprise dans son jardin. 

Dans sa cave, Fabrice Heilig, 45 ans, possède un vrai trésor. Ce ne sont pas des lingots que l’Alsacien cache dans son sous-sol, mais des objets très convoités par certains fans. Il possède une impressionnante collection d’objets Nintendo, la célèbre entreprise nippone de jeux vidéo : des consoles bien sûr, des jouets en tout genre mais aussi des jeux de cartes.

Le gros de sa collection ne se compose pas de jeux populaires d'aujourd'hui, mais plutôt d’objets fabriqués par Nintendo avant les années 1980. À l’époque, l'entreprise n’était pas encore le mastodonte du jeu électronique que l’on connaît. "Ils ont fait des machines de barbe à papa, des petites voitures télécommandées...", énumère François Heilig en montrant ses trouvailles aux caméras de France 3. Il possède notamment plus de 150 jeux créés depuis les années 1960 par la firme, dont quelques gadgets insolites comme un "testeur d'amour". "Chaque personne devait tenir une partie métallique et après se tenir la main. Avec l’électricité statique du corps, cela faisait monter ou pas la petite flèche", explique François Heilig.

600 modèles de jeux de cartes

L'Alsacien construit patiemment ce musée personnel depuis maintenant 20 ans. Tout a débuté quand il remet la main sur LA console qui a marqué toute une génération : la NES, sortie en 1987. "Dans les années 2000, j’avais décidé de retrouver une ancienne console que j’avais dans mon enfance, qui était la première NES. Et c’est là que j’ai vraiment commencé la collection Nintendo", se rappelle-t-il.

Le collectionneur est allé jusqu'à recréer dans son jardin la réplique du premier siège de Nintendo, implanté à Kyoto à la fin du XIXe siècle. À l'intérieur, il entrepose des jeux de cartes du sol au plafond. "C’est le tout début", explique Fabrice Heilig évoquant les premières activités de l’entreprise. "Ils ont fait des jeux de cartes Hanafuda [jeu de cartes traditionnel japonais]. C’est des toutes petites cartes. Cela se jouait avec des combinaisons sur les saisons."

Fabrice Heilig a rassemblé près de 600 modèles achetés sur des sites d'enchères japonais. Certaines pièces sont très rares : un jeu de cartes dorées est estimé à 200 euros. Mais les objets dont le collectionneur est le plus fier, ce sont des catalogues commerciaux de présentation d’époque. Prix estimé : plus de 1 000 euros pièce. Pour Fabrice Heilig, la valeur de ces objets est avant tout sentimentale. "C’est les fondations de la firme, c’est par là qu’ils ont démarré. Il y a toute une histoire derrière, beaucoup plus riche que maintenant où c’est devenu une grosse entreprise". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux Vidéo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.