Vidéo Pendant les vacances, des stages d’e-sport pour s’améliorer sur Fortnite et se fixer des règles

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Ils ont entre 12 et 17 ans et ont choisi de suivre un stage d’une semaine, manettes en main, pour progresser dans leur jeu vidéo préféré. Nous les avons suivis à la "summer school" de la Team Vitality, l’une des équipes professionnelles les plus récompensées en Europe.

Au cours de l’été, il y a ceux qui remplissent leur cahier de vacances ou qui apprennent à monter sur une planche de surf. D’autres ont choisi de parfaire leurs techniques aux jeux vidéo. Des stages de gaming sont organisés pour eux, encadrés par des coach. Ils les accompagnent pour perfectionner leur stratégie, leur tactique… mais pas que. Les élèves apprennent aussi quand s’arrêter et se reposer, à ne plus négocier avec leur sommeil. Car qui veut aller loin, ménage sa manette. Des règles pour une meilleure hygiène de jeu qui permettent de grimper les niveaux et peut-être un jour d'exceller dans l'e-sport.

L’e-sport est aujourd’hui un domaine en plein essor. Derrière ce terme, il y a des tournois qui cumulent des milliers de vues en ligne ou qui rassemblent des supporters dans des stades entiers. Selon l'association France Esports joint par franceinfo, le secteur pèse aujourd’hui "plusieurs dizaines de millions d’euros de chiffre d’affaires dans l'hexagone et compte plus de 1,5 million de joueurs engagés en compétition, quelque soit le jeu". Les sponsors s’arrachent désormais les meilleures équipes. Les figures de la discipline sont même reçues à l’Elysée comme ce fut le cas il y a quelques semaines pour le streamer ZeratoR ou Kameto, le PDG de la structure Karmine Corp qui enchaîne les victoires en France et à l'international. 

Indiana Faugier, coach chez Vitality, accompagne Rubben, passionné par le jeu Fortnite. (FRANCEINFO)

"S’il y a des erreurs, ce n’est pas grave..."

Vitality, autre écurie de joueurs parmi les plus titrées sur le continent, propose les stages d’e-sport au cœur de son siège parisien. Ces formations sont proposées à des jeunes de 12 ans et plus, sur des jeux à succès comme Fortnite et Rocket League. Dans la salle qui les accueille, remplie d’unités centrales lumineuses, des termes comme "map", "mode créatif" et "scénarios" fusent. "Au top, tu réalises l’action la plus vite possible. S’il y a des erreurs, ce n’est pas grave, le but est de réagir à un stimulus extérieur", exprime Indiana Faugier, coach Fortnite, à l’un de ses stagiaires.

L’enseignement passe aussi par la découverte des différents métiers du e-sport, joueur mais aussi manager ou communiquant. Certains joueurs se rêvent déjà en champions, d’autres veulent tout simplement progresser comme Rubben. "J’ai beaucoup aimé jouer et m’améliorer", confie celui qui est venu de Lyon pour l’occasion. Au cours de la semaine, payée 280 euros, il aura même eu la chance d’affronter Yanis Champenois, alias Alpha 54, champion d’Europe en titre sur Rocket League. Les souvenirs font aussi partie du stage. Avec en prime la remise d’un diplôme et d’un maillot, celui des pro de la Team Vitality.

La semaine de stage s'organise sur cinq matinées et coûte 280 euros. (FRANCEINFO)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.