"Grand Theft Auto : The Trilogy", définitive déception pour la "Definitive Edition" ?

Le studio américain Rockstar a confié le portage de sa cultissime trilogie sortie initialement sur PlayStation 2 et Xbox à Grove Street Games. Alors que les fans de la licence attendent l’arrivée d’un GTA VI sur les nouvelles consoles, est-ce que ce “remaster” saura les faire patienter ? 

Article rédigé par
Alexandre Mistretta - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min.
La compilation Grand Theft Auto : The Trilogy - The Definitive Edition est composée de GTA III (au centre), GTA Vice City (à gauche) et de GTA San Andreas (à droite), sortie initialement sur PlayStation 2 et Xbox. (Rockstar Games)

La licence Grand Theft Auto est un incontournable du jeu vidéo. À tel point que la série se place à la quatrième position des franchises de jeux les plus vendues de l’histoire du média, avec 355 millions d’unités écoulées avant la réédition de la cultisme trilogieUn succès dû grâce à la révolution enclenchée par GTA III il y a 20 ans sur PlayStation 2 et Xbox. Car ltroisième titre de Rockstar a redéfini le monde ouvert, en donnant une liberté d’action totale aux joueurs. Pour célébrer les 20 années de la sortie de GTA III et la popularité de GTA : Vice City et San Andreas, qui est le jeu le plus vendu de la PS2, le développeur américain a donné la responsabilité de cette réédition multisupport à Grove Street Games. En général, ce dernier s’occupe des portages des jeux Rockstar sur mobile.

Des graphismes et une jouabilité retravaillés mais perfectibles

À l’occasion de cette compilation, Grove Street Games a retravaillé l’aspect graphique des trois épisodes. Si les décors et les éléments qui le composent -comme les lumières dans Vice City par exemple - paraissent très réalistes et immergent le joueur dans les différents univers. Le côté "cartoon" mal travaillé des personnages non jouables pose problème. Certains manquent cruellement de caractères et sont trop lisses. Certes, Rockstar tenait à ce que l’esprit visuel des opus originels subsiste, mais on ne retrouve pas toutes les saveurs des titres passées. De plus, il y a une dissonance qui se crée entre les animations des personnages qui sont buguées et l’ambiance globale en majeure partie réussie.

Du côté de la jouabilité, les mécanismes des trois volets ont été conservés avec tout de même l’ajout de quelques nouveautés. Pour cela, Grove Studio Game est allé piocher dans les derniers GTA, en incorporant la roulette pour le choix des armes, ainsi que le système de visée. Ces ajustements apportent des améliorations pratiques mais ne permettent pas de redynamiser totalement les jeux. D’ailleurs, la visée dans GTA III est assez brouillonne. En conservant son gameplay d’époque, la compilation s’adresse plus aux fans nostalgiques de la licence qu’à ceux qui espéraient une refonte complète. Cette prise en main vieillissante peut être dérangeante pour beaucoup. Mais elle permet surtout de se replonger aux sources des hits de Rockstar, donnant presque envie de rebrancher sa vieille console sur un écran cathodique.

Ce n’est pas le seul point qui donnera envie de dépoussiérer sa PS2 ou sa Xbox. Sur PlayStation 4 fat/slim, les nombreuses baissent de frames, soit le nombre d’images par seconde, se remarquent et gâchent l’expérience de jeu. La censure de certains passages et l’absence de quelques musiques cultes feront regretter les anciennes versions. Également, la présence d’une multitude de bugs ne rend pas grâce à ces chefs-d’œuvre vidéoludiques. Ces derniers entachent plus l’immersion que la réelle jouabilité des titres. Même si pour San Andreas, les soucis de collisions ternissent les parties.

Une compil' intéressante mais insuffisante

Ce GTA : The Trilogy - Definitive Edition reste correct pour les consoles dernières générations. Mais pour que ce portage soit complet et réellement "définitif" tous supports confondus, il faudra espérer la venue rapidement de patchs correctifs. Car si les cartes sont toujours aussi plaisantes à parcourir grâce à cette nouvelle mise en beauté, les bugs et l’aspect des personnages non jouables compromettent les retrouvailles. Et la déception est encore plus grande au vu des moyens de l’éditeur principal, de la qualité de ses compositions et du poids de ces œuvres dans l’esprit des joueurs.

Grand Theft Auto : The Trilogy - The Definitive Edition disponible depuis le 11 novembre 2021 sur PS5 et PS4, Xbox One et Xbox Series, Switch, PC.

Youtube

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux Vidéo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.