eSports : 54 streamers relèvent le défi "Z Event" afin de lever des fonds pour l'Institut Pasteur

Une cinquantaine de stars françaises du eSport ont prévu de jouer tout le week-end à divers jeux vidéo comme "Fortnite", "Minecraft" ou "League of Legends".

Des stars du eSports participent au \"Z Event\", le 20 septembre 2019, à Montpellier (Hérault).
Des stars du eSports participent au "Z Event", le 20 septembre 2019, à Montpellier (Hérault). (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Des jeux vidéo pour la bonne cause. Une cinquantaine de stars françaises du eSport sont lancées dans le marathon "Z Event", depuis Montpellier (Hérault), pour lever des fonds au profit de l'Institut Pasteur. Casque-micro harnaché et réserves de boissons énergisantes, 54 streamers ont relevé le défi de tenir deux jours et trois nuits.

De l'autre côté des écrans, des centaines de milliers de spectateurs les regardent jusque dans la nuit de dimanche à lundi sur leurs chaînes Twitch jouer à Fortnite, Minecraft ou League of Legends. Ils cliquent aussi pour envoyer des dons. L'an dernier, "Z Event" a rapporté plus d'un million d'euros à Médecins sans frontières.

Miel, Red Bull et barres chocolatées

"C'est un peu une grosse colonie de vacances qui œuvre pour la charité", résume Maghla, 26 ans, spécialisée dans les jeux moins connus. Elle joue notamment Eurotruck, un jeu de simulation de camions, je conduis mal et ça fait souvent rire la communauté, je m'amuse beaucoup", explique-t-elle dans un éclat de rire. Ses accidents de poids lourds sont célèbres sur Twitch.

Avec cette opération, les streamers s'imposent un peu plus dans la cité. "Petit à petit, on rentre dans les mœurs, mais pas encore dans l'inconscient collectif, comme les stars de la musique", ajoute Maghla pour couper court à la comparaison avec les Enfoirés. "On veut juste aider, profiter d'avoir une communauté pour amener de l'argent à des gens qui en ont besoin", poursuit-elle.

Pierre-Alexis Bizot de son vrai nom, 25 ans, est un des pionniers de cet univers. Il vient de lancer son talk-show sur Twitch, "Pop Corn", où on ne parle pas que de jeux vidéo, mais aussi d'actualité. Pour tenir le coup, il a apporté son kit de survie : miel "avec le thé, pour tenir la voix", explique-t-il, jus d'orange, bouteilles d'eau, Red Bull – "mais je n'en bois pas énormément" –, compotes de pommes et barres chocolatées.