Cet article date de plus d'un an.

"Cross the Ages", un jeu vidéo made in Marseille qui allie fantastique, science-fiction et blockchain

Ce jeu vidéo gratuit disponible sur mobile a été développé par un éditeur marseillais. Il a été lancé en exclusivité au Palais du Pharo le 29 mars dernier.
Article rédigé par Véronique Dalmaz
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le jeu vidéo "Cross the Ages" a été lancé au palais du Pharo à Marseille (PixelHeart)

Quand le jeu vidéo mêle cartes, univers fantastique et cryptomonnaie. C’est le pari de l'entrepreneur Sami Chlagou, à l’origine de ce nouveau jeu vidéo mobile sur le monde interconnecté de Cross the Ages. Ce Marseillais a fondé en 2019 son studio PixelHeart, où a vu le jour le projet qui a été présenté en exclusivité mercredi 29 mars, au Palais du Pharo.

Lancement du jeu vidéo "Cross the Ages"
Lancement du jeu vidéo "Cross the Ages" Lancement du jeu vidéo "Cross the Ages" (France 3 Provence-Alpes)

Un jeu vidéo qui utilise la blockchain

La force de Cross the Ages est de marier le jeu vidéo, la fantasy, les cartes à collectionner, la blockchain et les crypto-monnaies. Le tout dans un univers complet et riche à l’image de The Elder Scrolls. Cross the Ages est bien plus qu'un jeu de cartes digitales situé dans un monde dystopique où la fantaisie et la science-fiction se rencontrent. Il se revendique comme l'une des premières plateformes de jeu métavers gratuite où les jeunes passionnés de jeux de rôle devraient trouver leur compte.

Le pari de Sami Chlagou : ajouter une cryptomonnaie dans le jeu, nommée Crystal, qui permettra aux joueurs d’acheter des packs de cartes, des avatars et des skins de personnages. Chaque carte à jouer aura une identité virtuelle unique et son authenticité sera certifiée par la blockchain.

L'univers immersif qui sert de base à Cross the Ages repose sur sept romans écrits par des auteurs soigneusement choisis par Sami Chlagou. Deux ouvrages ont déjà été publiés en six langues. L’entrepreneur s’est d’ailleurs entouré des meilleurs artistes de science-fiction. En tout, près de deux cents personnes travaillent sur le projet Cross the Ages.

15 millions d'investissement 

Pour voir aboutir son projet, Sami Chlagou a obtenu le soutien financier de près de 70 entreprises, certaines de renommée internationale comme Ubisoft ou Square Enix. PixelHeart a récolté aux alentours de 15 millions de dollars. Les gamers peuvent dès à présent télécharger gratuitement le jeu sur leur téléphone portable.  

 "Cross the Ages", disponible sur IOS et Android gratuitement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.