Jeu de société "Friends", Monopoly "La Casa de Papel", poupées "Harry Potter"... Le succès des jeux sous licence

Les jeux sous licence, dérivés de séries ou de films, sont de plus en plus nombreux dans les magasins de jouets. Les univers de "Star Wars", "Pat'Patrouille" ou "Pokémon" y sont déclinés sous toutes les formes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des clients devant des jouets dérivés de "Harry Potter", en octobre 2020. Photo d'illustration. (RICHARD BRUNEL / MAXPPP)

"Dès qu'un film, une série ou un dessin animé sort, les gens se dirigent dans les magasins de jouets et veulent les produits assortis", raconte Jessica Drouet responsable d'un magasin de jouets à Paris. C'est une tendance de fond pour les commerçants. Un jouet ou jeu sur quatre vendu cette année est un jeu sous licence, c'est-à-dire issu d'un film ou d'une série à succès. Impossible de ne pas le voir dans les rayons.

Depuis peu, ce sont les produits issus des séries des plateformes de streaming qui ont fait leur apparition, comme le Monopoly La Casa de papel. Un moyen de moderniser la marque, de toucher un public plus large. Autre succès cette année : le jeu de questions Friends. Vieille série mais dont un épisode est ressorti 17 ans après le dernier. "Il y a un épisode où ils jouent et ils veulent gagner des paris et c'est retranscrit sous forme de jeu", raconte la responsable du magasin de jouets.

Pat'Patrouille, Harry Potter et Goldorak

Pour les plus petits, c'est Pat'Patrouille qui a la cote. Après la sortie du film cette année, Martine a prévu de gâter son petit-fils. "Les enfants le voient dans les dessins animés, ils partagent ça à l'école donc là je suis sûre que je lui fais plaisir", assure-t-elle.

Finalement ce sont surtout les vieilles licences qui ont le plus de succès. En tête de gondole, Harry Potter, 20 ans après le premier film. "Vous avez les poupées, des jeux loisirs créatifs, le Trivial Pursuit à l'effigie d'Harry Potter et ce qu'on appelle le 'jeux d'apéro' en version Harry Potter", détaille Jessica Drouet.

Les adultes transmettent leurs films et séries préférés à leurs enfants. Même succès pour Pokémon mais aussi Star Wars aussi, dopé par une série dérivée de l'univers diffusée sur Disney Plus. Des parents qui retombent eux-mêmes en enfance. "Les grosses tendances, ce sont les produits dérivés de Dragon Ball Z et Goldorak. C'est vraiment le cadeau de papa pour la fin d'année", assure Jessica Drouet.

De leur côté, les fabriquants misent sur des licences qui rassurent, analyse Christophe Drevet, directeur général de la fédération du jouet et de la puériculture. "On sort de deux années – on est encore dedans – de crise sanitaire. Il y a des incertitudes économiques donc on va plutôt mettre sur le marché des produits qui se sont toujours bien vendus et préparer pour le futur des innovations. On devrait voir dès 2022 des nouveautés", explique-t-il.  Des licences qui s'appuient aussi de plus en plus sur les jeux vidéo. La vraie tendance de fond, ajoute Christophe Drevet.

Le succès des jeux sous licence - Reportage Maureen Suignard
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.