Cet article date de plus d'un an.

Italie : la tradition des maîtres verriers de l'île de Murano

Publié Mis à jour
Italie : la tradition des maîtres verriers de l'île de Murano
France 3
Article rédigé par
A.Donadini, M.Chiarello, L.Tositti, V.Parent - France 3
France Télévisions

À Venise, en Italie, la Biennale d'architecture et de design s'est ouverte. C'est le premier grand salon professionnel ouvert au grand public depuis plus d'un an. La tradition des artisans d'art vient de loin et a rendu le verre de Murano célèbre dans le monde entier.

Difficile d'imaginer Venise, en Italie, sans la voir danser avec les flots. Pourtant, dans la lagune, cela fait bien longtemps que l'on joue avec le feu : sur la célèbre île de Murano, se cache un labyrinthe de fours où presque rien n'a changé depuis le Moyen Âge. Ni les fours, ni les outils, et encore moins la vocation des artisans verriers. Ils y produisent l'un des verres les plus luxueux au monde. 

40 sculpteurs de verre à Murano

Ici, les fours chauffent à 1 200 degrés, et le bruit est permanent. Chaque seconde compte, car le verre refroidit vite. Il est sculpté dans un timing rigoureux. Dans le feu de l'action, les maître verriers font parler l'expérience. Avant d'être vendu, le verre de Murano peut être teinté en n'importe quelle couleur, en mélangeant du sable avec toutes sortes de cristaux. Mais les formules restent mystérieuses : les recettes sont transmises de génération en génération depuis plus de 700 ans. Les sculpteurs de verre se font plus rares : on n'en compte que 40 à Murano.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.