Cet article date de plus d'un an.

"Ils ont leur place ici !" : la Grande-Bretagne refuse le rapatriement en Grèce des marbres du Parthénon

Après des rumeurs selon lesquelles un prêt à long terme à la Grèce, qui réclame ces marbres depuis 40 ans, était envisagé par le British Museum, la ministre britannique de la Culture a assuré mercredi à la BBC qu’ils appartiennent au Royaume-Uni.
Article rédigé par franceinfo - Laure Van Ruymbeke
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une frise en marbre provenant du Parthénon d'Athènes présentée lors de l'exposition " Defining beauty : the body in ancient Greek art " du British Museum, dans le centre de Londres, le 24 mars 2015. (LEON NEAL / AFP)

Conservés au British Museum, les marbres du Parthénon sont surnommés à Londres les "Elgin Marbles", du nom du diplomate qui les a rapportés de Grèce sous l’ère des Ottomans. Pendant des années, les autorités britanniques se sont farouchement opposées à leur restitution.

Ces derniers temps, la situation paraissait pourtant évoluer : selon la presse grecque et britannique, le directeur du British Museum, George Osborne, était en pourparlers avec la Grèce, qui les réclame depuis quarante ans.

Fin de non-recevoir de la ministre de la Culture

Un accord sur le rapatriement de certaines de ces œuvres, sous forme de prêt, était sur le point d’être conclu, mais, sur la BBC, la ministre de la Culture, Michelle Donelan, a mis fin cette semaine aux spéculations : "Nous ne devrions pas les renvoyer, indique-t-elle. Ils ont leur place ici, au Royaume-Uni, où nous en avons pris soin pendant très longtemps, où nous avons permis leur accès avec d'autres objets d'art de la nation."

"Cela ouvrirait la porte à la question de l'ensemble de notre contenu dans nos musées, et c'est donc une pente très glissante à suivre."

Michelle Donelan

à la BBC

La ministre dispose d’un atout : la loi interdit au musée de se séparer de ses collections. Et le gouvernement n’a pas l’intention de la modifier. Pourtant, une majorité de Britanniques considère que ces marbres appartiennent bien au Parthénon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.