Il ne faut plus dire "podcast", "spoil", "autotune", et "deepfake" : voici les recommandations officielles

La Commission d'enrichissement de la langue française a tranché. Il faut maintenant préférer, respectivement, "programme ou émission à la demande", "divulgâcher", "ajustement automatique d'intonation" et "vidéotox".

Un enfant consulte un dictionnaire sur l\'île d\'Arz (Morbihan), le 2 septembre 20190
Un enfant consulte un dictionnaire sur l'île d'Arz (Morbihan), le 2 septembre 20190 (FRED TANNEAU / AFP)

Le français, bousculé par les nouvelles technologies et les langues étrangères, s'agrémente fréquemment de mots venus d'ailleurs. Souvent des anglicismes. Pour tenter d'endiguer le phénomène, la Commission d'enrichissement de la langue française a livré ses dernières recommandations, environ 40. Elles ont été publiés au Journal officiel, samedi 23 mai, comme l'a répéré le site spécialisé Next Inpact.

Pour le terme podcast, la Commission préconise l'utilisation de l'expression "audio à la demande (AAD)", de "programme ou émission à la demande" ou encore de "service audio à la demande".

Pour le terme spoil, elle recommande l'utilisation de l'expression "divulgâcher". Un mot qui a déjà fait son entrée dans le Petit Larousse illustré 2020 et qui renvoie à l'action de révéler prématurément un élément clé d'une intrigue.

"Vidéotox", "hyperaccéléré" et "ajustement automatique d'intonation"

Pour parler de fake news, la Commission d'enrichissement de la langue française conseille de recourir à l'expression "infox". Quant au terme deepfake, il serait à oublier. Préférez "vidéotox".

N'utilisez plus le terme timelapse mais préférez le mot "hyperaccéléré", qui permet "de rendre compte d'une réalité qui s'accomplit lentement et est peu perceptible en temps réel, comme l'épanouissement d'une fleur ou le mouvement d'un astre".

Dans le domaine de la musique, la Commission souhaite que le mot autotune soit écarté au profit de l'expression "ajustement automatique d'intonation".