Hérault : la pêche au pot, une tradition depuis l'Antiquité

Publié
Hérault : la pêche au pot, une tradition depuis l'Antiquité
France 3
Article rédigé par
L.Campisi. Ph.Maire. O.Pergament - France 3
France Télévisions

Cap sur l'Hérault et la Méditerranée à la découverte d'une tradition ancestrale, la pêche au pot. Théo Vidal l'utilise notamment pour pêcher du poulpe, très convoité dans la région. 

L'aventure commence avant les premières lueurs du jour. Le départ se fait à 5 heures du matin depuis le port de Carnon, dans l'Hérault. Théo Vidal pêche du poulpe, un animal très recherche dans la région. Les instruments sont modernes, et la technique connue depuis l'Antiquité. Les pots, autrefois en terre cuite et désormais en plastique, sont lestés et attachés à une corde. Le poulpe va les prendre pour des rochers. "On leur crée des habitats, et après ils s'y sentent bien, les pauvres. Ils restent dedans, et nous on les relève", explique le pêcheur. Les pots sont remontés en moyenne après une semaine. 

Une technique presque disparue dans les années 90 

Le travail est intense, et répétitif. Ce matin-là, Théo remonte 20 kg. En hiver, c'est jusque 300 kg. La pêche au pot s'adapte à la ressource. Comme Théo, ils sont de plus en plus de pêcheurs à faire revivre cette technique, presque disparue dans les années 90. "C'est une fierté de travaille ce que mon père a mis en place il y a des années", confie Théo.

De retour au port, les poulpes sont triés par taille, rincés et vidés. Certains sont vendus directement à quai. Le reste est livré dans une guinguette familiale, qui met en avant la pêche locale. Le poulpe de Théo finira en salade sétoise, une spécialité traditionnelle très apprécié des clients. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.